L'Eurovision 2019: bravo Hatari pour ce message politique!

Imprimer

IMG_20190519_031258.jpg

La 64ème édition du concours de l'Eurovision de la chanson 2019 qui a eu lieu samedi 18 mai à Tel-Aviv a tenu toutes ses promesses. Performances artistiques, spectacles visuels à la hauteur, un excellent vainqueur le Néerlandais Duncan Laurence, le chouchou des bookmakers et surtout une belle prestation helvétique qui classe notre représentant Luca Hänn à la 4ème place sur un total de 26 participants.

Screenshot_20190519_031808.jpgPour moi le vainqueur de cette soirée européenne est le groupe islandais Hatari qui a réussi à se faire remarquer par son effrayante chanson électro et par son geste de soutien au peuple palestinien. Les chanteurs islandais, chantres de l'anticapitalisme ont tenu à marquer le coup pour condamner la politique du pays hôte du dernier Eurovision de la chanson. En brandissant des drapeaux palestiniens ils envoient un message politique très fort contre le gouvernement ultra sécuritaire et oppresseur de Benjamin Netanyahu et l'occupant Israélien. Sur le compte instragram de ces braves chanteurs engagés islandais flotte le drapeau palestinien, sur tweeter leur geste héroïque est retweeté à la chaîne et ce n'est que le début. Bien fait pour l'Etat hébreux, tortionnaire des palestiniens!

Et demain est un autre jour!

Commentaires

  • Votre billet apporte un éclairage très intéressant sur l'Etat d'Israël. Certains points, sauf à nier les évidences, induisent à souligner son excellence en matière artistique, organisationnelle, technique, logistique et sécuritaire. En effet, il aura su faire avorter toutes les tentatives d'attentats visant à saboter l'Eurovision 2019 fomentés par ses ennemis et mettre en échec les divers stratagèmes, chantages, menaces et vaines calomnies qui ont montré le vrai visage de ses détracteurs.

    Tout d'abord, je prends acte de l'éloge que vous lui faites en sa qualité de vainqueur de l'édition 2018 et donc de pays organisateur de "La 64ème édition du concours de l'Eurovision de la chanson 2019 qui a eu lieu samedi 18 mai à Tel-Aviv a tenu toutes ses promesses." Je me permettrai de renchérir à votre "toutes ses promesses" par un "et plus encore".

    Mais, nous apprenons également que si vos critères d'attribution de la victoire artistique sont pour le moins surprenants, une effrayante chanson et une cause terroriste, vous n'en aurez que mieux fait ressortir le caractère indéniablement démocratique et ouvert à la contestation libre du régime dont jouissent tous les israéliens ainsi que leurs hôtes, aussi frustes soient-ils. D'ailleurs, ces derniers n'avaient pas fait secret de leurs intentions hostiles à l'encontre de l'Etat d'Israël et de son peuple mais auront pu malgré tout être autorisés à entrer en Israël pour s'y livrer sans entrave à une sorte de happening grotesque, à défaut de talent je présume.

    Bref, rite cruel qui consiste à ce que la médiocrité nourrisse d'illusions artistes, politiques ou bloggers, ces innombrables appelés. Selon l'aubaine, ils se découvrent, en dernier recours, un intérêt aussi militant que suspect pour la chose palestinienne, leur planche de salut. Elle sera, du moins l'espèrent-ils tous, l'escabeau qui leurs permettra de grimper vers la gloire promise mais qui, pour la même raison, n'hésiteront pas une seconde à en faire plutôt un usage de paillasson, juste avant que le destin ne les jette impitoyablement dans le bûcher des vanités.

    Dans ce même esprit, permettez-moi de vous rappeler la mise en échec, sur toute sa ligne, de BDS qui est - je vous l'apprends peut-être - maintenant officiellement qualifié de mouvement antisémite par le Bundestag. Il est probable que l'UE dont les yeux semblent se dessiller à coup de bombes ici et là, au Sri Lanka ou au Burkina, derniers exemples sanglants en date, suivra.

    Et toujours dans ce même esprit, l'antisémitisme atavique dont vous faites preuve et les propos revanchards que vous tenez à l'encontre de ce petit Etat Hébreux qui vous obsède justifient parfaitement le diagnostic que posent, chacun à sa manière, Boualem Sansal, Kamel Daoud et feu Abdelwahab Meddeb dans "La maladie de l'Islam" sur l'écrasante majorité de leurs coreligionnaires, qui s'abreuvent tous, si ce n'est cultuellement, culturellement, à la même source. Smaïn Laatcher, sociologue français, professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg est plus précis encore même s'il a tenté de nier avoir tenu ces propos mais, fatalitas, ils étaient enregistrés :

    « Cet antisémitisme, il est déjà déposé dans l’espace domestique. Il est quasi naturellement déposé sur la langue, déposé dans la langue... Des parents à leurs enfants, quand ils veulent les réprimander, il suffit de les traiter de juifs. Bon. Mais ça, toutes les familles arabes le savent. C’est une hypocrisie monumentale de ne pas voir que cet antisémitisme, il est d’abord domestique».

  • 1) l'eurovision ne doit pas servir pour faire passer un message politique.
    2) Vous parlez de courage... Ah oui? auraient-ils eu le courage de manifester en Chine contre le génocide des tibétains, en Russie, contre l’occupation de l'Ukraine, En Turquie contre le massacre des Kurdes, en France contre l'occupation de l'Ile Mayotte, voir les résolutions de l'ONU, en Iran contre l’application de la charia, en voulez-vous encore ?

  • Cela m’aurait intéressée de voir ce groupe d’islandais se promener dans les rue de Gaza, et d’un pays arabe.......

    Merci à Giona et Frenkel de votre intervention! Marre de cet activisme haineux inventé de toutes pièces qui perdure même si vous leur mettez la réalité sous le nez, comme c’est le cas ici!

    Pourquoi avez-vous quitté votre pays Haykel ? Vous voulez inciter en Suisse l’insécurité, particulièrement des Juifs, instaurée après l’indépendance!?

  • Enfin Patoucha ! J'ai trouvé le temps long. La meilleure défense c'est l'attaque c'est connu. "pourquoi j'ai quitté mon pays ?" en quoi cela vous concerne ? La meilleure défense c'est l'attaque surtout quand on est à court d'arguments. Ne pouvant vous retenir vous déviez le débat en l'orientant vers l'attaque personnelle je bloque les commentaires sur cette note. Ainsi je vous laisserai digérer votre frustration. Et surtout ne m'envoyer pas de mails à mon adresse ils iront directement sans être lus dans les spams. Bon dimanche.

  • Présentation Grandiose! Magnifique! Des décors époustouflants De la « Poupée de cire poupée de son «  un changement d’une année à l’autre, mais jamais vu une telle présentation - relevée par les animateurs de France2, ignorée par celui de la Suisse focalisé sur la « Suisse »! Désespérant de chauvinisme!

    1977? L’image gardée de Tel-Aviv est une ville « fantôme » et là ? Waouh! Un pays en guerre qui s’est construit envers et contre tous! La jalousie , sous l’anti-israélisme suscité, se comprend.... preuve en est ce billet!

Les commentaires sont fermés.