02/12/2018

La photo du jour: carton rouge pour Genève!

jardin anglais,précarité,genève,luxe,précarité et richesse

A quelques mètres de la luxueuse rue du Rhône, sous les enseignes des prestigieuses marques horlogères suisses, en face de l’hôtel Métropole et ses 5 *,  derrière l’Horloge fleurie, à côté du restaurant la Potinière cette photo a été prise un peu à la sauvette avec un smartphone le samedi de la Course de la Marmite. Pourquoi autant de détails pour la géolocalisation? Ce n’est pas plus facile de dire que cet instantané est née au «kiosque à musique» du Jardin Anglais?  L’insistance pour montrer la position du lieu est voulue. C’est pour souligner le contraste entre le luxe et les conditions de vie de cet homme qui passera sa nuit au froid dans une température qui certainement a joué avec le 0 degré. Ce soir-là le Jet d’eau a revêtu une couleur rouge à l’occasion de la «Journée mondiale de lutte contre le sida». Joli geste de la part des Services industriels de Genève qui ne manquent pas une occasion pour coller à l’actualité. Et pourquoi notre Jet d’eau n’adoptera pas cette couleur définitivement tant qu’il y a des citoyens qui dormiront dans la rue? La situation de cet humain n’est pas un cas isolé. Chaque matin ou presque à l’heure du croissant une autre personne en compagnie de son chien dort sur un banc public sur la Place Bel Air devant un balais incessant et insensible des va-et-vient des usagers des transports publics. Sûrement vous avez rencontré sur votre chemin d’autres personnes précaires qui vivent le même cauchemar tous les jours. Comme moi vous vous êtes certainement posé la question comment de telles situations peuvent exister dans l’une des plus belles et plus riches villes du monde? Carton rouge pour Genève!

Et la série "Photo du jour" ici

Et demain est un autre jour!

19:11 Écrit par Haykel dans La photo du jour | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : jardin anglais, précarité, genève, luxe, précarité et richesse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Tous les pc étant réquisitionnés pour ceux qui n'ont rien à faire en Suisse, (ne parlons même pas des LUP) forcément ce n'est pas demain la veille qu'on va réussir à trouver une alternative pour ces pauvres bougres. Exactement la même situation qu'à Paris en fin de compte.

Écrit par : Laurent Lefort | 02/12/2018

Répondre à ce commentaire

Si je tombe sur lui, ne vous inquiétez pas, je lui donnerai l'adresse de Micheline et de son loft à trois millions. Un panier pour le toutou, une chambre de cinquante mètre carrés avec un lit King-Size, ils devraient se sentir comme des coqs en pâte. Quant à Micheline, on peut toujours l'exproprier, comme Hodgers le fait journalièrement. Ces situations me font vomir.

Je le logerai bien, mais pas sûr que mon amie soit d'accord.

Écrit par : Laurent Lefort | 02/12/2018

Répondre à ce commentaire

Entièrement d'accord avec Laurent Lefort. Le mot d'ordre à Genève c'est "Les autres avant les nôtres." Et on veut en faire venir encore plus alors que la misère bien de chez nous les bobos qui nous gouvernent s'en moquent pas mal!

Écrit par : Armando M. | 03/12/2018

Répondre à ce commentaire

Eh oui vous avez raison! Je le vois tous les jours autour de la gare quand je promène mon chien! Samedi matin vers 7 heures, un groupe de 8/9 migrants complètement bourrés qui attendaient le bus pour rentrer dans leur centre, ah qu'elle est belle et douce la vie en Suisse!

Écrit par : Dominique Degoumois | 03/12/2018

D’accord également avec Laurent Lefort!

Haykel: « une des plus belles et plus riches villes du monde »

Wep! Vous devriez voyager un peut Haykel avant de vous avancer dans de telles exagérations....... si on ajoute « la luxueuse «  rue du Rhône?

Écrit par : Patoucha | 03/12/2018

Répondre à ce commentaire

Et les sacs poubelle qui trainent partout dans la ville du 1er janvier au 31 décembre! Je passe mon temps a faire des mails à la voirie pour ça! Genève Ville Propre!!!! ????? Ha ha ha le gros mensonge!

Écrit par : Dominique Degoumois | 15/12/2018

Il y a des SDF dans les rues de Genève un eu partout, en fait certains ne veulent pas aller dans les abris! Mais pourquoi (le haut commissariat aux réfugiés) n'ouvre pas ses parkings la nuit, pour que ces personnes puissent dormir au chaud et au sec!

Écrit par : Dominique Degoumois | 03/12/2018

Répondre à ce commentaire

Quel carton pour Tunis!?

Écrit par : Patoucha | 10/12/2018

Répondre à ce commentaire

La belle et riche Genève, endettée de 13 milliards (visiblement, vous n'êtes pas au courant), n'a toujours pas de logement adapté pour ma fille handicapée en attente depuis plusieurs années. Pourtant, mon mari et moi-même, ainsi que nos ancêtres, n'avons cessé de travailler et de payer des impôts dans ce canton, espérant ainsi contribuer à mettre nos enfants à l'abri de l'infortune. C'est d'autant plus raté et difficile à vivre qu'il ne faut pas compter sur la gauche et les bien-pensants comme vous pour s'en soucier. En tant que Suisses, nous n'avons aucune valeur, si ce n'est celle de financier par nos impôts les généreux salaires des politiciens de gauche, quasiment tous fonctionnaires.

Écrit par : Julie | 10/12/2018

Répondre à ce commentaire

Je comprends votre courroux et je le partage.
Mais si j'ai bien compris les commentaires qu'on vous a adressés, il semble y avoir les pauvres bougres qui passent la nuit dehors à Genève et c'et bien triste et les autres qui feraient bien d'aller passer la nuit ailleurs.

C'est aussi ça la Suisse !

"Je le logerai bien, mais pas sûr que mon amie soit d'accord."
Heuresuement que l'amie n'est pas d'accord...Bel exemple de couardise.

Écrit par : Michel Sommer | 11/12/2018

Répondre à ce commentaire

La critique est facile M. Sommer! Après P.NOËL c’est au tour de L.Lefort!? Pourquoi ne pas le prendre chez vous!?

Écrit par : Patoucha | 11/12/2018

Sommer, le gros bourgeois de gauche, qui a fuit Genève pour ne pas avoir à se mélanger aux cas sociaux allogènes qui 'il adore pourtant et vivre en vase-clos. Et qui contrairement à moi, ne possède pas qu'une seule chambre dans sa jolie petite villa.

Alors tes leçons à deux francs six sous, tu peux les prendre sous les bras et t'en débarrasser aux Cheneviers.

Couard j'en doute, mais son synomye, "pêteux", te sied à merveille, Dommage que les duels à l'épée n'aient plus cours de nos jours.

Écrit par : Laurent Lefort | 15/12/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.