20/04/2016

Classement mondial de la liberté de la presse en 2016 : affligeant !

liberté-de-la-presse-dans-le-monde.jpg

Suisse : Touche pas à ma banque!

Triste classement annuel de la liberté de la presse que vient d’être publié par « Reporters sans frontières ». On commence à prendre le pli et à s’habituer malheureusement à ce bilan qui s’empire d’année en année au grès des conflits et des guerres de plus en plus nombreuses et dangereuses pour les journalistes, blogueurs et autres « lanceurs d’alertes ».

Si on ne s’étonne pas des 5 derniers au classement dans l’ordre: Erythrée, Corée du Nord, Turkménistan, Syrie et Chine c’est la Suisse qui laisse à réfléchir. Qu’est-ce qui empêche notre pays d’occuper une meilleure place au podium ? 7ème cette année en progression de 13 places par rapport à l’année précédente. Que reproche-t-on au pluralisme de la scène médiatique Suisse ? "Reporters sans frontières" trouve que « malgré une concentration croissante du marché des médias, accentuée par la crise économique, la Suisse peut se vanter d'une impressionnante liberté de la presse. Il n’empêche : toute publication de fuites relatives à des « discussions officielles confidentielles », en particulier s’il s’agit d’informations bancaires, est considérée comme un crime au pays des banquiers ». Voilà qui est bien dis ! 

Après le pouvoir des assureurs, celui des banquiers. Et à qui le tour l’année prochaine ? 7ème sur 180 pays après la Finlande, les Pays Bas, la Norvège, le Danemark, la Nouvelle Zélande et le Costa Rica et loin devant la France qui a beaucoup à se reprocher et qui est classée 45ème la Suisse peut mieux faire !

Et demain est un autre jour!

Commentaires

N'empêche que ce processus de Zergonisation des aliments, c'est une sacrée connerie. je dirais même que c'est de la foutaise. Et quand je dis que j'ai essayé, j'ai vraiment essayé. je sais de quoi je parle.

Écrit par : Capitaine Haddock | 20/04/2016

Les commentaires sont fermés.