27/02/2016

Cinéma: Genève-Tunis "Si loin...si proche"

Tunis-Geneve-Si-loin-si-proche.jpg

L'affiche de l'évènement et Jalel Matri président de l'association Le Pont

L'association Le Pont Genève organise des projections simultanées de films tunisiens en Suisse et de films suisses en Tunisie.  

Deuxième grande initiative de l'association Le Pont Genève après celle organisée en 2015 avec Air Marin (“Un avion pour Tunis”) pour relancer le tourisme tunisien, une journée cinématographique aura lieu le 12 mars 2016, simultanément, à Genève, dans le cadre du Festival du Film et Forum international sur les Droits humains (FIFDH), et au Kram et à Menzel Bourguiba, avec des films tunisiens pour le public genevois et des films suisses pour les cinéphiles tunisiens. Un échange pour tisser et renforcer les liens entre les deux peuples durant cette période de transition démocratique.
La 14e édition du Festival du Film et le Forum international sur les Droits humains (FIFDH)  auront lieu à Genève du 4 au 13 mars avec un programme riche et varié. Le cinéma mais aussi la photo et le théâtre seront à l'honneur durant 10 jours dans 37 lieux différents. 200 cinéastes et professionnels de l'image et des médias sont invités pour débattre de sujets qui font l'actualité comme le climat, les droits humains, la liberté et la politique sécuritaire, le saccage du patrimoine, le flux migratoire à cause des conflits, la lutte des peuples autochtones pour leur terre sacré, les violences conjugales...
Les participants concourront dans trois compétitions officielles dotées de prix entre 500 et 10.000 francs suisses (entre 1030 et 20.550 dinars tunisiens). Mais le but premier pour cette manifestation c'est la condamnation des atteintes au droit de l'homme et les moyens d'y mettre fin.
L'association le Pont Genève, dont l'objectif est de promouvoir les échanges entre Suisses et Tunisiens pour un meilleur vivre ensemble, participe à cette rencontre cinématographique. Fort des multiples évènements qu'il a mis sur pied durant sa première année d'existence, le Pont s'est associé au FIFDH pour organiser une journée du cinéma tunisien avec la projection du long-métrage “C'était mieux demain” de Hind Boujemaa, de 3 cours métrages (“Hors-Je” de Moufida Fedhila, “La nuit de Badr” de Mehdi Hmili, et “Et Roméo épousa Juliette'' de Hind Boujemaa ) et de 2 documentaires (“El Gort” de Hamza Ouni et “7 Vies” de Lilia Blaise et Amine Boufaied).
Le même jour, et presque simultanément aux mêmes heures au Cinévog au Kram et au cinéma Métropole à Menzel Bourguiba, des courts métrages et des documentaires suisses seront projetés au public tunisien. Le long-métrage de fiction “Narcisse” de la tunisienne Sonia Chamkhi fera partie du programme de cette journée cinématographique comme “Heidi” d'Alain Gsponer qui sera projeté en avant-première.
Pour Jalel Matri, président de l'association Le Pont, cette initiative citoyenne sera certainement renouvelée l'année prochaine, qui s'en plaindra?
Genève et Tunis, la Suisse et la Tunisie, “Si loin...si proche”, grâce à la passerelle du Pont qui unit l'espace d'un jour les cinéphiles des deux pays.
Articles liés:
Tourisme : La Suisse se mobilise pour la relance de la destination Tunisie
Tourisme : Des Suisses au Bardo et à Hammamet    

Article paru dans Kapitalis le 27 février 2016

Et demain est un autre jour!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.