01/04/2015

Politique suisse: “l’initiative populaire” à la trappe!

initiative.jpgSale temps pour la démocratie directe en Suisse. Par la voix de la Chancellerie fédérale on vient d’apprendre que “l’initiative populaire” va disparaitre à partir du 1er avril 2016. En effet, croulant sous les initiatives souvent farfelues présentées la plupart du temps par des partis politiques en manque d’électeurs, les 7 membres du Conseil fédéral qui passeront à 9 le 1er avril 2017 ont décidé à l’unanimité non pas de réduire mais de supprimer définitivement “l’initiative populaire”. Moins d’arbres à abattre, moins de papier à utiliser et d’argent à dépenser et surtout beaucoup moins de travail pour l’imprimerie de la Confédération. Le premier partie politique à s’exprimer est sans surprise celui des Verts. Il y voit un argument écologique de taille qu’il ne manquera pas de rajouter pompeusement dans les actifs de son bilan annuel. Sans titre-2.jpgQuant à l’UDC, en attendant de recourir contre le Conseil fédéral, il pense sérieusement à exclure son conseiller Ueli Maurer qui ne sait plus faire la différence entre un Gripen (avion de combat), un objet et une femme ni monter au créneau pour défendre la poule aux œufs d’or, “l’initiative populaire” qui est l’arme fatale de son parti. Pour le moment, les autres partis attendent le 2 avril pour donner leur avis de peur que l’annonce de la chancellerie ne soit et c’est la vérité qu’un poisson du 1er jour du quatrième mois de l’année!

En rapport avec cette note:

"Eric Stauffer lance une nouvelle compagnie aérienne: "Staufair"

"Pagani donne son nom à une voiture super-sportive!"

Et demain est un autre jour!

Les commentaires sont fermés.