01/10/2014

Neutralité, humanitaire et cynisme suisse!

Palestine.jpgUn article sur le site internet de la Julie a attiré mon attention: “Berne exige des garanties avant d’investir à Gaza” dixit Manuel Bessler, délégué de l'aide humanitaire suisse. 120 millions de francs pour reconstruire ce qui a été détruit par Tsahal. Mais notre chère Suisse qui en passant participe également à l’effort de guerre en soutenant Israël avec la fourniture de quelques babioles meurtrières pour 126’000.- chf.- rien que pour le premier semestre de l’année, c’est un peu embarrassant. Certes ça ne vaut pas le prix d’un Pilatus mais ça pèse lourd dans la comptabilisation des morts civils côté palestinien. Ce ne n’est pas du cynisme que de fournir à l’un de quoi détruire et à l’autre du béton pour reconstruire le tout made in Suisse? “Berne veut des garanties du Hamas et de Tsahal” avant d’envoyer les entrepreneurs et les maçons pas forcément portugais ou espagnols payés avec du franc suisse. Mais quelle garantie l’“État” oppresseur (Israël) peut fournir à part de donner à la Suisse quelques années de répit pour rentabiliser les 120 millions chf....de béton investi et de recommencer inlassablement par la suite le travail de destruction? Il y a eu la neutralité suisse et l’humanitaire suisse et maintenant le cynisme suisse. Forcement c’est un cas d’école!

Illustration: Fotolia

Et demain est un autre jour!

00:37 Écrit par Haykel dans Moyen orient, Politique suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : palestine, israel, politique suisse, proche orient | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Non mais je rêve !

“Berne veut des garanties du Hamas et de Tsahal” avant d’envoyer les entrepreneurs et les maçons..."

Envoyer ? Comme s'il n'y avait pas d'ouvriers à Gaza !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/10/2014

C'est de l'ironie Victor!

Écrit par : Haykel | 01/10/2014

Comme l'indique mon commentaire, j'ai bien eu peur que cela soit vrai.
Merci de m'avoir rassuré.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/10/2014

Les commentaires sont fermés.