09/04/2014

La photo du jour : Paléo et le marché noir!

paléo festival,montreux jazz,marché noir paléo,marché noir montreux jazz

Une affiche alléchante pour un festival prestigieux. Le Paléo Festival de Nyon reste au fil des ans grâce à une programmation savoureuse l’événement musical le plus séduisant de la Suisse avec bien attendu le Montreux jazz Festival. Dans toute la Suisse les points de vente ont été pris d’assaut bien avant l’ouverture officielle. Il y’a eu des heureux mais aussi des déçus car certains spectacles ont fait le plein en quelques minutes. Le succès mérité du Paléo qui reste le plus grand festival open air de Suisse est le fruit de 39 ans de travail sérieux. Le seul hic de ce genre de vente anticipée est le marché noir. Quelques minutes après la clôture des ventes plusieurs billets alimentent déjà le marché parallèle dans des sites comme Anibis ou Ricardo. Se faire de l’argent en usant d’une telle combine est illégal, honteux et malhonnête. Les responsables du Paléo et de Montreux jazz doivent trouver une solution pour éradiquer ce problème…il y va de leur image !

PS : photo prise avec un Iphone cette matinée à un des 2 points de vente de Balexert 

 D'autres photos du jour ici 

Et demain est un autre jour!

Commentaires

Se n'est pas si Paléo ni au montreux de trouver une solution
Vu que le marcher noir et lègal en Suisse ,

Écrit par : Eric | 09/04/2014

Pour l'instant sur Anibis Paleo, il y a surtout beaucoup de personnes qui cherchent, sauf un, qui vend des quantités de billets de toute sorte aux plus offrants.

Pour Montreux, effectivement, les enchères sont... heu... 1'200.00 pour des place debout !

En effet, les organisateurs devraient s'y pencher sérieusement, bien qu'ils aient peu de pouvoir d'action sur le sujet.

Mais surtout, ils devraient réserver un certain nombre de place aux personnes à mobilité réduite qui ne peuvent pas poireauter pendant 5 heures devant un guichet qui n'aura pas d'accès pour leur véhicule électrique.

Et organiser des transports adéquats même s'ils sont payants :-)

Écrit par : Jmemêledetout | 09/04/2014

Il faut une loi qui interdise la revente des billets avec un bénéfice aussi indécent. C'est purement du vol au détriment des spectateurs et des artistes, et du vol indirect par détournement de biens publics, car le festival est certainement subventionné en petite ou grande partie avec de l'argent public.

C'est une loi fédérale de régulation qu'il faut!
Les enchères devraient être interdites pour des biens culturels immédiatement consommables et en temps réel.

Rien de plus simple pour les autorités cantonale d'y faire une loi cantonale d'impôt sur le revenu sur les billets de spectacles et de tomber rapidement sur les revendeurs. Leur coller un amende salée, leur réclamer une taxe au billet à la hauteur de ce qui doit ramener leur bénéfice à nul ou dérisoire, rendre ainsi le billet à son proche prix d'émission.

Écrit par : Beatrix | 10/04/2014

Les commentaires sont fermés.