29/07/2013

Pré-Fêtes de Genève: digression au sujet du prix des consommations!

Sans titre-2.jpg

Les années se suivent et se ressemblent…pour les Pré-Fêtes et Fêtes de Genève. Y’a pas une édition sans que la pluie ne vienne jouer les troubles fêtes. Quand je pense au prix du m² que coûte la location d’un stand dans le périmètre de la scène des clubs au Jardin Anglais, je préfère ne pas être à la place des gérants. Bien qu’en regardant de près les prix affichés des consommations, ils ne sont pas trop à plaindre, ces mêmes  tenanciers! Une petite portion de frites à chf. 6.-, une bouteille d’eau à ch. 5.-, un hamburger à chf. 14.-, un hot dog à chf. 6.50.-, une saucisse de veau à chf. 7.-…de quoi mettre du beurre dans les épinards et retrouver son compte pendant le décompte final avec ou sans la pluie!

Chanteurs.jpg
PS: la deuxième photo qui illustre cette digression représente le groupe français de hard/rock Incry qui a animé une partie de la soirée du samedi 27 juillet. Jusqu'à ce jour une programmation soignée et populaire a drainé la grande foule, un bon point pour les organisateurs.

Et demain est un autre jour!

Commentaires

Et si, les stands payaient leur place bien plus cher que ce qui est annoncé officiellement ?

Je veux bien croire qu'ils font quelques bénéfices, sinon, il ne servirait à rien d'y aller, mais je ne crois pas que ces gens en font beaucoup si l'on tient compte du nombre d'heures de travail par jour, y compris des extras qu'ils sont obligés d'engager, des frais de montage et démontage, du loyer de la place, du prix des fournitures et peut-être, j'ai dit peut-être, des petits cadeaux en nature pour pouvoir garder leur place d'une année à l'autre :-)

Ce qui serait juste, démocratiquement, c'est que les stands soient chaque année des nouveaux venus.

Naturellement, tout ceci a une incidence sur les prix pour le consommateur qui est ingérable avec une famille, même en temps normal et hors fêtes de Genève. Allez donc manger avec une famille, deux adultes, trois enfants, deux boules de glace sur les quais ou simplement boire un soda...

Ce qui finira par arriver, c'est que les spectateurs iront tous aux fêtes de Genève avec leur pique-nique et leurs boissons dans une glacière.

La plus grande part des visiteurs du moyen-orient ayant déserté la place, il ne restera plus à nos autorités que leurs yeux pour pleurer.

Je me souviens déjà, il y a plusieurs années, d'ingés-sons payés des clopinettes avec tout leur matériel à monter et démonter et devant rester là de 10h00 à point d'heure, y venir quand-même par solidarité et dans des conditions techniques électriques très aléatoires.

Cette fête n'a plus rien de populaire, c'est un gouffre à fric, à beuverie et à drogue.

Néanmoins, suis sûre que vous allez nous faire de belles photos ;) Vous pourrez nous y montrer comment les handicapés voient le feu d'artifice ou un concert depuis leur fauteuil. Ou comment les personnes âgées assez téméraires pour s'y rendre trouveront un banc pour pouvoir s'asseoir.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/07/2013

Les commentaires sont fermés.