20/07/2013

La photo du jour: les handicapés et les transports publics

Sans titre-2.jpg

Ah la mobilité! C’est le combat d’Eric Grassien qui m’a ouvert les yeux. Je ne regarderai plus jamais les personnes à mobilité réduite comme avant. Que d’embûches, de trottoirs inadaptés, de marches inutiles, d’ascenseurs pour personnes valides seulement…et j’en passe!
Tous les trams à Genève possèdent deux accès, un à l’avant et un à l’arrière pour les fauteuils roulants et les poussettes. Le hic, c’est que dans plusieurs arrêts le deuxième accès est souvent inadapté pour tous ceux qui ont besoin d’aide pour monter ou descendre. Vu la longueur du tram il arrive que la porte s’ouvre loin du trottoir obligeant les usagers à faire le grand écart voir à sauter pour atteindre la terre ferme! Merci les TPG, les handicapés, les mamans avec une poussette et les personnes âgées apprécient!

PS: loin de moi l’idée de dénigrer l’excellent travail accompli toutes ces dernières années par les TPG sur plusieurs niveaux. Mais il me semble intéressant de consulter les handicapés lors de l’élaboration de projets qui les concernent.

PS 2: photo prise vendredi 19 juillet 2013 à l'arrêt de la Place des Nations

D'autres photos du jour ici
Et demain est un autre jour!

09:09 Écrit par Haykel dans eric grassien, Genève, genève,les rues de genève, La photo du jour | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : handicapé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Faites donc un tour à Carouge avec votre appareil photo, les handicapés y sont exclus, que ce soit à la fête de la musique ou au marché du samedi, où les seuls accès possibles sans se casser les os sur des rampes de trottoirs indécentes ou entrer dans un mur car virage à angle droit, sont fermés par des chaînes ou des barrières dans tout l'enceinte du marché. Et lorsque les marchands le signalent, les préposés aux barrières ne veulent rien savoir.

J'en ai des photos si vous voulez. Des videos aussi.

En même temps, jetez un coup d'oeil sur toutes les rampes de trottoirs menant aux petits magasins de la Fontenette... vous serez très surpris de ce que vous y verrez. Parfois hautes de 8 cm et toutes tellement abîmées, qu'elle sont terriblement coupantes pour les pneus des fauteuils ou mobility scooters. Sans parler des innombrables chocs que cela génère dans toute la colonne vertébrale.

Là aussi j'ai des photos.

Le rond-point de Carouge : impossible d'en faire le tour ou de le franchir avec un scooter, sauf à faire un grand détour par le Boulevard des Promenades pour prendre un passage cloûté très éloigné. Il y a même une rampe de trotoir à cet endroit où malgré une garde de 10 cm au sol, un scooter est resté coincé 2 roues avant sur le trottoir et 2 roues arrière sur la route.

Et certains boutons de feux piétons inatteignables un peu partout.

C'est une honte !

Je me souviens avoir lu dans le journal il y a une année ou deux qu'une association pour handicapé, Foyer-Handicap je crois, avait proposé aux élus de leur prêter des fauteuils ou scooters pour qu'ils puissent les expérimenter pendant une journée dans leur commune,les utiliser pour aller à leur travail et se rendre compte par eux-mêmes.

Ils ont refusé...

Le Centre commercial de Cardinal Mermillod n'a aucune entrée pour les handicapés en scooter, sauf une lourde porte en fer à ouvrir et étroite, ce qui les oblige à attendre que quelqu'un veuille bien leur ouvrir.

Les ascenseurs du MParc sont si peu profonds, qu'avec un sac porte-cannes les portes ne se ferment plus, qu'il faut rabattre le dossier vers l'avant, mais la plupart des véhicules n'ont pas cette option et certaines personnes ne peuvent pas le faire.

Je passe le reste, de quoi écrire un livre. Ce qui ne saurait tarder, car ce n'est que l'arbre qui cache la forêt.

Merci à vous d'avoir parlé du sujet, car les personnes âgées et à mobilité réduite sont tout aussi lésées par le manque de réflexion et c'est de plus très dangereux.

Peut-être que je devrais ouvrir un blog, j'y songe.

Écrit par : Jmemêledetout | 20/07/2013

2 fondamentaux, avant de polémiquer à n'en plus finir:

Primo les chiffres, coûts et budgets:
les citoyens contribuables doivent savoir ce que coûtent les aménagements pour handicapés, pour combien d'handicapés, et sur quel chiffre budgétaire communal,

versus le montant des aides que touchent les handicapés pour leur mobilité.

L'autre objet de discussion concerne le choix des attributions: en connaissance des budgets et des moyens disponibles, le citoyen est-il d'accord pour doter une proportion majoritaire des moyens disponibles, à une minorité de demandeurs.

Sans parler des choix politiques, où Haykel EZZEDDINE à porté son sujet sur un français n'ayant aucun droit ici comme l'obtention d'un appart et d'un permis B, où les contribuables genevois ont vu certains de nos élus faire l'amalgame de ce jeu médiatique,

comme ce fus le cas avec le président du Grand Conseil genevois Barillet, confortant publiquement cette déviance de nos droits démocratiques.

Écrit par : Pierre à feu | 20/07/2013

@Pierre à feu,

Désolée Pierre à feu, mais :

1) il ne s'agit pas d'aménagements... une rampe de trottoir bien faite ne coûte pas plus cher qu'une rampe de trottoir mal faite

2) laisser un passage pour les scooters handicapés sur toutes les routes du pourtour du marché au lieu de les fermer complètement alors que les trottoirs sont inutilisables par ceux-ci, ça ne coûte rien, à part un minimum de réflexion.

3) A combien se chiffrent les frais de santé lorsqu'un handicapé se prend 50 chocs violents dans la colonne vertébrale, les hanches, les genoux, les chevilles pour aller de chez lui à la poste avec des scooters électriques qui n'ont même pas de suspension ? où il ne pourra d'ailleurs pas aller se poster devant le guichet en raison des stands de bonbons et les poubelles qui empêchent la manoeuvre :-)

Les immeubles avec accès ne sont pas non plus conçus pour ce genre de véhicules, pas de local privé à louer pour les mettre à l'abri et les recharger, des portes d'entrée d'immeuble qui n'ont même pas de cale, des ascenseurs dans lesquels ils n'entrent pas, des couloirs internes dans lesquels il est impossible de tourner, alors qu'il y aurait possibilité de faire des box avec 4 planches et une prise dans des entrées énormes où il y a un nombre de mètres carrés perdus invraisemblable.

Les choix politiques de M. Ezzeddine le regardent. Ce post ne concerne pas la personne que vous citez, mais une généralité et des gens qui ont cotisé toute leur vie, des handicapés, des personnes âgées etc... pour nourrir le bec de l'incompétence généralisée. Ce sont ces services là qui coûtent cher, très cher à la société Monsieur Pierre à feu.

Les personnes âgées ne sont pas une minorité Monsieur, elles représentent une très grande partie de la population. Ces personnes là ont payé des impôts toute leur vie ainsi que des cotisations et continuent à le faire.

Écrit par : Jmemêledetout | 20/07/2013

Merci Haykel pour ce sujet.
Malheureusement, beaucoup de genevois (suisse ou d'autres contrées) ne se rendent pas compte de cela.
Grace aux chaises roulante et aux autres moyens de transports nos frères et sœurs handicapés de tous les ages peuvent sortir de chez eux pour vivre avec tous.
Cela est extra-ordinaire par rapport a l'ancien temps de la vie du handicap.
J'aime les rencontrer, ils nous donnent et apportent beaucoup a nos vies.
Ton témoignage en est une preuve.


@ Jmemêledetout. Bravo pour votre commentaire. Publiez, je vous encourage vivement a le faire. La mobilité et la handicap, nous concerne tous, aujourd'hui comme demain.
Si je suis élu député, j'irai bien volontiers a la première séance en chaise roulante. Même si ce n'est pas adapté, cela le sera prochainement...

@ Pierre à feu: Ne vous inquiétez pas. Un jour vous aussi, vous en bénéficierez. De tout cœur, je vous le souhaite le + tard possible.
Vous parlez du français qui a habité des décennies la Suisse?
cadeau:
Constitution de la République et canton de Genève
Section 11 Cohésion sociale
Art. 209 Personnes handicapées
1 L’Etat favorise l’intégration économique et sociale des personnes handicapées.
2 Lors de constructions nouvelles, les logements et les places de travail sont rendus accessibles et adaptables aux besoins des personnes handicapées. Lors de rénovations, les besoins de celles-ci sont pris en considération de manière appropriée.

Écrit par : Steve ROECK | 20/07/2013

Faux! @Steve ROECK comme @Jmemêledetout

Complètement faux! tout au contraire, les coûts sont considérables.. ce qui fait que les décisions sont très difficiles à obtenir.


semble que vous 2 ne parliez qu'en totale méconnaissance de cause!
moi pas.

Écrit par : Pierre à feu | 20/07/2013

je tiens à souligner qu'aucun crédit /bien au contraire, ne peut exister ni être légitimé, suite à l'arnaque de ce français Grassien:

pour ma part, je nie en tant que contribuable et électeur
et demande l'annulation de tous les droits, bénéfices et logements contre nos lois

que ce type a obtenu sous chantage et occupation illégale!
que les français s'en occupent!

Écrit par : Pierre à feu | 20/07/2013

@Pierre à feu

Je vous accorde volontiers le droit de penser différemment, mais sans vision holistique des évènements et d'une vision à long terme, les chiffres sont de la poudre de perlimpinpin.

La connaissance vient de l'expérience, pas d'un concept mathématique dont les données sont fausses.

Et cela est valable pour la droite, la gauche, le centre et la lune :-)

Écrit par : Jmemêledetout | 20/07/2013

@Steve ROECK & compères,

le plus dégradant dans vos "soit-disant soutiens" aux chantages du français, c'est que vous défavorisez la cause des handicapés en Suisse.

vous n'en n'avez aucune conscience.

et je dis ça sachant (ex pro du domaine) que bon nombre (comme Steve Roeck ?) d'employés de services sociaux
sont eux-mêmes en grand besoin de "béquilles" et de cadre social/ financier

et de ce fait ne vont donc JAMAIS éliminer la source des problèmes qui les financent!

C'est pourquoi je le répète encore une fois à ce kurde réfugié/installé en Suisse: Attention Haykel, vous vous êtes encore fourvoyé: la démocratie que vous recherchez, la liberté que vous voulez.. là, vous avez manqué de fond, et vous avez plein de choses à étudier, à comprendre! au lieu d'exploiter ce politisme que vous connaissez.

Écrit par : Pierre à feu | 20/07/2013

On constate en + que l'argent publique est bien mal dépensé sur l'aménagement dans ce cas.
Apres de le reprocher au citoyen, de plus handicapé...

Mais, informez Pierre a Feu, informez le citoyen.
Je suis complètement en accord avec le fait que les citoyens doivent connaitre les décisions et budgets de nos institutions. S'ils le désirent.
Utilisez internet plus utilement que juste faire des commentaires anonymes, même si l’anonymat est une garantie pour pouvoir s'exprimer librement.

Concernant, Eric, vous en prendre a lui est un peu facile.
Nous sommes dans un état de droit avec des lois. Il est bien d’être sensible a cela.
Adressez-vous au pouvoir judiciaire, si le délai de recours n'est pas déjà passé.
Concernant vos chiffres, je serai très intéressé a les connaitre.
C'est important de tenir compte des données fédérales, cantonales et communales, ça doit être un vrai casse tête a tout réunir.
Je vous souhaite du courage. On comparera après a d'autres subventions ou dépenses. On pourra aussi comparer a d'autres pays.
Je pense qu'il est aussi important de dépenser de l'argent public pour l'humain et surtout utilement, avec un contrôle rigoureux des dépenses.

Je me pose aussi des questions:
- Pourquoi un handicapé tétraplégique est logé dans un foyer de requérant d'asile pas équipé pour les handicapés.
- Pourquoi un citoyen français est logé dans un foyer de requérant d'asile, alors qu'il n'est pas demandeur d'asile
- Pourquoi a Genève un handicapé est laissé à la rue durant plusieurs mois parce qu'il refuse d’être logé dans un foyer de requérant d'asile, vu qu'il n'est pas demandeur d'asile et qu'en plus le foyer ou il a logé durant 9 mois n'est absolument pas équipé pour ses besoins. Eric n'avait pas pas de toilette adaptée.

Je comprend aussi votre mécontentement. Adressez vous aux autorités plutôt que d'en vouloir a une personne. Je lis vos commentaires depuis longtemps et vous pensais plus malin.
N'oubliez pas que Eric est une victime d'un chauffard. Pourquoi ne pas en vouloir au chauffard et en faire supporter les coups a son assurance, si besoins complémentaires au chauffard.

Avez-vous rencontré Eric? Vous pourriez juger vous même de son état.

Écrit par : Steve ROECK | 20/07/2013

@ Pierre à feu, même votre adresse mail est fausse.
Le dernier commentaire que vous venez de poster est rejeté car il n'apporte rien au débat. C'est plutôt une attaque personnelle contre un commentateur qui lui a le courage de signer avec son vrai nom.

Écrit par : Haykel | 20/07/2013

@Pierre à feu :

Je vous cite :

"ne vont donc JAMAIS éliminer la source des problèmes qui les financent!"

La source des problèmes étant l'Etat lui-même, qu'il commence donc à se responsabiliser, par rapport à sa négligence, à ses actes, à ses décisions, au manque de formation, au manque de communication entre tous les services, à la séparation des pouvoirs, à la contradiction entre ceux-ci, et ! à l'empoisonnement collectif qui perdure depuis des années.

Alors quand il aura fait cette prise de conscience, nous pourrons enfin, avancer et tenter de réparer l'irréparable.

Quant à M. Grassien contre lequel vous semblez avoir une dent très douloureuse, cela est hors sujet dans ce post. Néanmoins, tentez de vous rappeler que la Terre est toute toute petite et que les humains sont moins nombreux que les grains de sable dans une seule plage.

Je ne vous souhaite pas d'avoir à souffrir un jour, vous ne le supporteriez pas.

Écrit par : Jmemêledetout | 20/07/2013

Les commentaires sont fermés.