21/08/2012

Digression: “JE HAIS LA CHALEUR !”

© javier brosch - Fotolia.com.jpgJe ne suis pas à ma première ni à ma dernière digression. Le concept est éculé mais revient souvent au goût du jour. Il y en a qui font l’éloge de la paresse, de la faiblesse, de l’ennui, du sommeil, de la sieste et de je ne sais quel autre farniente. Moi, c’est simple, j’aimerais faire l’éloge du froid quand il fait chaud. Au fait, ce n’est pas aussi simple que ça. JE HAIS LA CHALEUR !  Mais plutôt je l’apprécie quand je suis au bord d’une vraie plage sous un parasol, une main tenant une bière et l’autre un livre. Sinon j’adore la chaleur quand elle reste dehors et moi dans un endroit climatisé. Oui je suis compliqué,  je le sais! Y’a pas besoin de me le rappeler! Si j’enlève toutes les pseudos plages qui figurent sur le plan du canton et sur celui de la Confédération il ne me reste plus que les lieux bétonnés aSans titre-sssss.jpgvec air conditionné. Lieux publics, commerces compris bien entendu! Tous les jours, ma préoccupation principale est de trouver pour le lendemain un plan fraicheur…J’ai beau éplucher tous les programmes de notre sacro-sainte ville, mais je ne trouve pas mon bonheur. Les responsables du canton n’ont rien à me proposer pour calmer cette chaleur qui m’envahit chaque fois que je mets mon pied dans la rue. A la maison, c’est guère mieux! Certes je n’ai pas de thermomètre mais mon nez indique au reste de mon corps que mon appartement est un sauna genevois. Je vais breveter  ma trouvaille avant qu’on me la pique. Je change mes sous-vêtements 4 à 5 fois par jour. Et si ce n’est pas la décence qui m’empêche de le faire je me promènerais comme un ver dans mon sauna… Tous les jours j’arrive à ce constat amer: mise à part les grandes surfaces et les salles obscures…je ne trouve rien d’autres. Je sèche carrément et je donne ma langue assoiffée à celui qui veut bien la prendre, au premier chat venu! A quelques jours de la rentrée ça se complique encore! Je passe mes journées à chercher. Dans l’ordre: un emploi pour payer les interminables factures et un endroit frais pour la journée. Si vous avez une autre idée, je prends…Et en attendant j’ai l’œil rivé sur Madame météo qui m’indique un charmant 22 degrés pour ce samedi. Je croise les doigts,  je vais enfin libérer mon nez de la corvée du thermomètre! Et économiser sur les produits de lessive.

Illustration: © javier brosch - Fotolia.com

Et demain est un autre jour...très chaud!

22:14 Écrit par Haykel dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chaleur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Haykel :

Je vous suggère trois possibilités pour avoir un peu de fraîcheur par cette chaleur intenable, vous tenir très près du jet d'eau, déambuler au rayon viande et poissons chez Al.gro ou vous promener tout au bord de l'Arve du côté du Bout du monde.

Écrit par : JMC | 22/08/2012

Les commentaires sont fermés.