25/07/2012

Signalisation à Genève: il y a de quoi perdre son chemin!

DSC09592-sssss.jpgIl y a quelques jours la Julie titrait: “La ville, un vrai parcours du combattant pour les aveugles”,  j’ajouterai on est encore loin de la réalité. Même ceux qui ont des yeux de Sioux, 10 sur 10 chez l’oculiste pour faire plus simple sont logés à la même enseigne. Il ne se passe pas un jour sans l’annonce d’une incongruité commise par étourderie par les services de la ville. Certes, il n’y a pas mort d’homme mais entre les nombreux chantiers, les déviations de toutes sortes et les déplacements d’arrêts il y a de quoi perdre son chemin. Comme ici sur ces photos prises à la Place des 22 cantons. 2 signalisations pour indiquer aux usagers de la petite reine le chemin à prendre pour atteindre le pont de L’île et le pont des Bergues. Comme vous le savez déjà, gentils habitants de Genève les 2 ponts sont sur la même direction distancés l’un de l’autre de quelques mètres. La double indication qui est là pour diriger le cycliste vers bon port est erronée. Pour le pont de l’île c’est juste ce qui n’est pas le cas pour le pont des Bergues qui est censé se trouver du côté de la gare ou de la rue de Lausanne. Si on est attentif on remarquera que l’erreur ne vient pas seulement de l’installateur bien qu’il a sa part de responsabilité sauf si c’est un travailleur frontalier qui ne connait pas la géographie de Genève. L’erreur qui est humaine a été certainement commise dans l’atelier où on fabrique les panneaux de signalisation. En inversant le sens du panneau avant l’écriture on est arrivé à ce résultat. Dorénavant pour joindre le pont des Bergues à partir de la place des 22 Cantons, il faut passer par la gare…et ensuite demander son chemin…aux “Tourist Angels”!

DSC09593-sssss.jpg
DSC09594-sssss.jpg
Et demain est un autre jour!

Commentaires

Si notre inénarrable service de la mobilité n'est pas capable d'orienter convenablement les cyclistes, vous imaginez ce que ce doit être pour les automobilistes, ennemis jurés de ces ingénieurs urbains. Essayez une fois de vous transformer en touristes et de chercher des destinations élémentaires pour Genève. Vous constaterez que les panneaux, lorsqu'ils existent, sont systématiquement posés après le carrefour, de sorte qu'ils sont vus trop tard...La gestion de notre circulation est sans doute la plus calamiteuse de Suisse.

Écrit par : mauro poggia | 26/07/2012

Les commentaires sont fermés.