17/07/2012

Du kebab sur le pont du Mont-Blanc!

1-sssss.jpgTout est dans le décalage et la dérision. Le kebab a bon dos! Après l’autopub de la société d’affichage SGA en 2009 qui a envahi les rues de la Suisse avec l’opération “Ali kebab”, place à l’art qui s’empare du symbole fastfood le plus répondu à travers le monde. Depuis hier des drapeaux blancs avec l’effigie d’un vendeur de kebab ornent les 2 côtés du Pont du Mont-Blanc. Un vendeur hilare qui coupe de la viande et un titre “Döner kebab” pour illustrer le prix du “Quartier des bains” 2012 attribué à l’anglais Jonathan Monk. Ce moyen de communication de l’association du Quartier des Bains existe depuis 2006. Vous pouvez voir ici celle consacrée au lauréat de 2011, Matthieu Vertut. La démarche de l’artiste anglais est simple, en détournant les symboles existants ses copies deviennent elles-mêmes des oeuvres qui peuvent susciter des réactions auprès du public. Les drapeaux de Jonathan Monk seront visibles jusqu’au 29 juillet et réapparaîtront du 13 au 26 août. Allez un kebab pour la route! Le débat est ouvert!

2-sssss.jpg
3-sssss.jpg
6-sssss.jpg
1318521389.jpg
4-sssss.jpg
Et demain est un autre jour!

14:30 Écrit par Haykel dans Culture | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : quartier des bains, jonathan monk | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Ces oriflammes «artistiques » symbolisent plutôt la colonisation de l’Europe et son métissage par des populations étrangères qui ne sont pas forcément désirées à demeure sur notre continent, et notamment dans notre pays…

Écrit par : cd.maiullari | 17/07/2012

Faudra m'expliquer ce qu'il a "d'artistique" dans ces drapeaux...

Écrit par : Pierre Roche | 17/07/2012

D'artistique ? Rien du tout si ce n'est que c'est laid mais conforme aux canons bobo de l'art en toc et que l'artiste espère ainsi provoquer des réactions de rejet.

La question est de savoir pourquoi cette merveille n'a pas été cantonnée au Bain des Paquis.

Écrit par : Giona | 17/07/2012

il me semble provocateurs et vilainc

Écrit par : badan serge | 19/07/2012

ces drapeaus sons de tres mauvais gout et provocateurs

Écrit par : badan serge | 19/07/2012

C'est une honte de gaspiller notre argent pour ça et de donner une si mauvaise image de la ville! Il va de soi que ces drapeaux n'ont absolument rien d'artistique mais ils n'ont pas ete choisis pas hasard mais pour une raison bien precise: ils correspondent a l'ideal socialo-bobo qui prone l'immigration massive (y compris celle des criminels), la mondialisation, et le denigrenment de tout ce qui peut nous faire aimer notre pays et sa culture, et tout cela bien sur au detriment des citoyens suisses et des residents! Merci Mr. Kanaan (vous qui n'avez pas une once de culture et qui etes tout sauf sportif!) de jeter ainsi l'argent du contribuable par les fenetres comme votre pathetique collegue Salerno qui veut reformer le français. On s'en souviendra aux moments des elections!

Écrit par : Jean Dutoit | 20/07/2012

Je trouve cela inadmissible d'utiliser l'argent des contribuables pour payer ce genre de bêtise.
L'art et la culture a tellement mieux à offrir.
Si vous aussi vous êtes contre ces drapeau, faite comme moi et de nombreuse personne, écrivez à M. Sami Kanaan (le chef du département de la culture et du sport de la ville de Genève).

Voici son adresse email: sami.kanaan@ville-ge.ch

Écrit par : Mike | 25/07/2012

Je trouve cela inadmissible d'utiliser l'argent des contribuables pour payer ce genre de bêtise.
L'art et la culture a tellement mieux à offrir.
Si vous aussi vous êtes contre ces drapeau, faite comme moi et de nombreuse personne, écrivez à M. Sami Kanaan (le chef du département de la culture et du sport de la ville de Genève).

Voici son adresse email: sami.kanaan@ville-ge.ch

Écrit par : mike claudio | 25/07/2012

Les commentaires sont fermés.