07/01/2012

Quand une manifestation fait un flop!

20120107_9999_4-ssssss1111.jpgLe nombre de journalistes et de photographes était plus important que les manifestants. Trêve de plaisanterie! Aujourd’hui, sur la Place Bel Air les organisateurs ont fait grise mine. La manifestation contre les TPG a fait un flop mémorable malgré la présence massive des médias. Pourtant un tel sujet porteur ne pouvait qu’aboutir inévitablement qu’à un succès vu les nombreux griefs contre les transports publics genevois (TPG). Et tout a bien commencé sur Facebook où la page dédiée à cette manifestation a enregistré la participation “virtuelle” de 763 inscrits. Ils étaient 10 fois moins sur la Place Bel-Air. Mauvaise organisation, aucun discours, peu de slogans, pas de tracts…un rassemblement sympa entre moins qu’une centaine d’usagers mécontents. Quelques conseillers ont fait acte de présence comme le célèbre resquilleur Pascal Holenweg (PS) et Julien Cart (Vert) et ont fait signer une pétition pour le retour à un système de transports publics efficace. Par là le message des organisateurs se résume en trois points:
-Que le “concept” de transbordement soit abandonné à Plainpalais et à Bel-Air, et donc le retour au tram 13 et 16.
-Le maintien de la ligne 14 jusqu’à Bernex
-Que les clients soient dorénavant associés, par l’intermédiaire des associations (CITRAP, ATE, AVIVO, HAU…), aux futurs projets des TPG/Unireso
Des revendications sans réel effet vu le nombre ridicule des participants. A Genève, on râle à ne plus finir mais quand il s’agit de descendre dans la rue pour défendre ses opinions c’est une autre affaire.
Sur la Place Bel-Air Mauro Poggia profite de l’occasion et présente le référendum du MCG “Contre la loi sur l’organisation des institutions de droit public du 18 novembre 2011 (10679). Vu le nombre de signatures récoltées Poggia et ses adjoints ont mieux rentabilisé leur journée de samedi que les nombreux mécontents des TPG qui ont loupé ce rendez-vous!

20120107_9999_6-ssssss1111.jpg
20120107_9999_8-ssssss1111.jpg
20120107_9999_16-ssssss1111.jpg
20120107_9999_18-ssssss1111.jpg
20120107_9999_19-ssssss1111.jpg
20120107_9999_20-ssssss1111.jpg
20120107_9999_22-ssssss1111.jpg
20120107_9999_23-ssssss1111.jpg

20120107_9999_13-ssssss1111.jpg
Julien Cart, photographe raté!!!
2.jpg
20120107_9999_9-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
Sans titre.jpg
A lire également: "TaPiGé, Alors les TPG ça marche? par Demir SÖNMEZ
Et demain, arrêtez de gueler contre les TPG inutilement!

Commentaires

À Genève, pour râler ça râle. Ça doit même être la capitale mondiale du râlage. Mais quand il s’agit de montrer son mécontentement de manière tangible, il n’y a plus grand monde.
Du bistrot ou sur son ordinateur, alors là, ça y va, ça râââle tripes et boyaux.

« Genève – un monde en soi » - nous dit-on.

« À Genève, on râle gratis ! » devrait-on dire !

Écrit par : Benoît Marquis | 07/01/2012

Les genevoises et genevois étaient près d'une centaine cet après-midi pour dire leur mécontentement envers le nouveau réseau TPG. Les manifestant-e-s ont récolté des signatures à travers une pétition qui critique avant tout le concept de transbordement à Plainpalais et à Bel-Air et demande le retour des lignes 13 et 16. Surtout, c'est une volonté des citoyennes et citoyens d'être dorénavant associé-e-s par le biais d’associations notamment, aux nouveautés qui les concernent en premier lieu. Cette demande semble pertinente, lorsqu'on sait que les changements ont été fait par des techniciens, au nom de critères économiques qui permettent d'améliorer pour les TPG leur niveau d'exploitation, mais laisse de côté les préoccupations pourtant centrales des usagères et usagers. Augmenter l'offre à tout prix ne sert donc finalement pas les intérêts des TPG, qui devront à l'avenir faire primer le confort des usagers sur les intérêts économiques et la rentabilité. Par ailleurs, Genève doit clairement mettre l'accent sur la fluidité des transports publics. En effet, il ne suffit pas de construire une ligne de tram puis de décréter que Cornavin est désormais à 18 minutes de Bernex pour que l'efficacité suive (il faut non seulement le double de temps, mais en plus 1 tram sur deux fait marche arrière...). Dès lors il faut pour Genève une vraie politique qui mette en 1er lieu l'accent sur l'accès en voie propre des trams, la création d'une ligne qui traverse le pont du Mont-Blanc, et s'acheminer gentiment vers la fermeture de l'accès aux voitures dans l'hypercentre. La magistrate Michèle Künzler, a en effet été largement abandonnée par les autres départements. Or un changement aussi radical demandait des soutiens et une reconsidération générale de la politique de la mobilité à Genève. Espérons que la manifestation d'aujourd'hui et celles qui suivront permettront d'aller dans ce sens.

Écrit par : Julien Cart | 08/01/2012

Si la manif avait été organisée en semaine, le résultat aurait été meilleur !

Écrit par : Pirouette | 08/01/2012

Le problème est que cette manifestation n'était pas autorisée, et que bcp de personne sur FB ont eux peur d'éventuel débordement. Mais j'ai trouvé très conviviale ce rassemblement. De la à dire qu'il y avait plus de journalistes que de manifestants, c'est un peu gros. J'ai vu par deux fois une voiture des TPG passer sur le pont afin de voir comment cela allait se passer. En discutant avec les gens l'on peut se rendre compte, qu'environ 20% de gens sont satisfaits, donc 80% de mécontants. Il serait sage que nos autorités, ainsi que les TPG se rendent à l'évidance," ils se sont trompés". Personne n'est parfait!!!!

Écrit par : Danièle | 08/01/2012

Nonobstant le nombre des manifestants, le message est quand même est bien passé dans une ambiance sympathique.La balle est désormais dans le camp de nos politiques qui méprisent de plus en plus le citoyen et cette fameuse loi du 18 novembre 2011 n'arrange pas du tout les choses.

Écrit par : Amar | 08/01/2012

Je ne comprends pas ces changements. Au lieu d'avancer on recule. Le réseau n'est pas meilleur, c'est au contraire plus long et il y a plus de changements.
Les chauffeurs ne sont apparemment pas très contents non plus à cause des nouveaux relais. De plus les TPG se paient le luxe d'augmenter leurs tarifs. Quel culot!! Restons mobilités!! A quand la grève du billet ?!

Écrit par : Hannibal | 09/01/2012

La petite manif de samedi a peut-être servi à quelque-chose...le bus 3 revient à son parcours initial et création d'une voie réservée aux bus sur le pont du Mont-Blanc...Petites mesurettes me direz-vous en attendant le grand remue ménage car le nouveau réseau ne devrait pas faire long feu vu les nombreux désagréments causés aux utilisateurs, aux conducteurs et à la circulation!Affaire à suivre...

Écrit par : Neil | 10/01/2012

Les commentaires sont fermés.