02/01/2012

TDG: Arrêtez de banaliser la rubrique des blogs!

teaser14457_element21003.jpgLa fronde s’organise contre le nouveau habillage de la version électronique de la Julie. Quelques heures après sa mise en ligne, le Conseiller Municiplal Vert Julien Cart également blogueur sur la plate-forme de TDG a adressé un mail aux responsables de la Tribune (papier et internet) pour signaler son mécontentement face au manque d’intérêt du quotidien à la rubrique des blogs, grande génératrice de lecteurs. Il n’est pas le seul à le relever. D’autres blogueurs sont arrivés à la même conclusion.
Petit rappel: le 13 octobre 2010, la Julie version papier a changé de maquette et en passant a réduit comme une peau de chagrin l’espace dévolu aux blogs. Pire, en déplaçant cette rubrique de la dernière page et en la reléguant sous la rubrique du “Courrier des lecteurs”, les blogueurs se sont sentis banalisés et leur “travail” mal récompensé!
Aujourd’hui, les griefs sont nombreux. Je vous laisse le soin de lire le courrier de Julien Cart aux responsables de TDG. Je partage entièrement son raisonnoment mais je m’abstiens d’en rajouter une couche…
La Tribune de Genève est une institution. Elle appartient avant tout aux genevois et à ses nombreux lecteurs qui la lisent. Ne pas prendre en compte ces critiques est contre productif pour tous.

Julien.jpgLe courrier de Julien Cart: "Au rédacteur en chef de la Tribune et à celui du web, concernant le référencement des blogs dans le nouveau portail de la Tribune de Genève :

Messieurs,

Je me permets de vous écrire car je constate que le nouveau portail électronique de la Tribune ne met plus en avant les blogs comme auparavant... En effet on n'y accède qu'en descendant le curseur en bas à droite, les blogs n'étant pas référencés dans les signets au sommet du site, contrairement à plein d’autres rubriques dont je m’étonnerais qu’elles aient autant de pertinence et d’audience que celle dédiée aux milliers de blogueuses et blogueurs genevois-e-s.
De plus, les derniers blogs des contributeurs n'apparaissent plus en avant sur le site, comme c’était sympathiquement le cas en 2011. Est-ce voulu de mettre de côté les blogs de la Tribune et ainsi de recaler la voie des citoyennes et citoyens dans une rubrique minuscule sur le côté droit ?
Si c’était le cas, j’en serais désolé comme beaucoup d’autres personnalités genevoises qui pensent que le débat public au 21ème siècle ne peut faire l’exception de donner une place importante aux débats créés par les citoyens eux-mêmes.
Dommage car même si c'est à l'évidence pas la rubrique qui rapporte le plus d'argent à la tribune, le nombre de personnes qui s'y intéressent mériterait selon moi un meilleur référencement. Quoi qu’il en soit, merci de vos éclaircissements à ce sujet !

Julien Cart

Conseiller municipal, Les Verts, Genève
"
PS: Le courrier de Julien Cart vient d’être posté et partagé sur Facebook. A bon entendeur…!

A Lire également:

La réponse de M. Mabut, responsable de plate-forme des blogs:
Et l'on répond dans la foulée à Paul Despraz et à Haykel Ezzeddine que les blogs n'ont pas disparu, qu'ils changent simplement de mode d'exposition, qu'il appartient aussi aux blogueurs de travailler à la diffusion de leur carnet interactif. Que l'adversité est mère d'innovations.
Et demain est un autre jour!

21:28 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Médias | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : tdg, blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Bof...

Écrit par : Pascal Holenweg | 02/01/2012

On banalise les blogs et les femmes, sur les trois derniers webzine en haut de page, il n'y a quasiment que des blogueurs cités, adieu les blogueuses déjà bien rares dans cette blogosphère et il serait bien nécessaire de mettre les nouvelles blogueuses qui ont le courage de lancer un blog , davantage en évidence, et ce à titre d'encouragement ! Allez , Messieurs, un petit effort. C'est bien de parler de la condition des femmes en Orient, commençons ici, chez nous.

Exemple - 1 femme citée sur 15 hommes (MICHELE ROULLET) ! Bonjour l'égalité de traitement

2.1. 2012 Les blogueurs sont formidables
De PIERRE LOSIO qui nous propose un Quizzzzzzzz rock Genève à PIERRE KUNZ qui déclare "La police n'est plus la solution, c'est le problème" en passant par GORGUI NDOYE le rédacteur en chef de Continent premier qui se demande si Youssou Ndouor, président du Sénégal, et DEMIR SÖNMEZ qui nous propose une couverture du 31 Décembre en images, tous mériteraient d'être cités dans cette revue de presse des blogs. Je vais donc faire des jaloux et des déçus.

Webzine du 30. 12 A toutes les blogueuses - elles furent nombreuses et bien intéressantes cette année - à tous les blogueurs passés, présents et à venir, je souhaite une excellente année 2012. L'année de blogs! j'illustre cette revue de presse avec des images de DEMIR SÖNMEZ.
Pour découvrir les bons billets du jour cliquez ici. Un coup de chapeau à PIERRE LOSIO, premier citoyen de la République, dont PASCAL DECAILLET se paît à saluer l'excellent billet. Que son exemple fasse école!
29,12
Que l'affaire DSK soit citée par MAURICE-RUBEN HAYOUN comme une affaire de l'année retourne littéramenent un autre blogueur hébergé par la Tribune de Genève. JEAN-SOUHEL GOWRIE n'en revient pas. Dans un précédent billet, il livre quelques éléments de son cv qui explique son indignation et ses partis-pris notamment par rapport à ce que vit aujourd'hui le Proche-Orient.
Au fait chers blogueuses - il y en a une beaucoup de nouvelles cette année - et chers blogueurs,
27.12
«Non, affirme DANIEL NEESER Marie n’est pas cette oie blanche que la tradition a progressivement imposée. Elle exerce son sens critique de trois manières : en interrogeant la parole de l’ange, en testant le signe que ce dernier lui donne, la fécondité de la vieille Elisabeth, et enfin en prenant la route, son chemin.» (…) Belle entrée en matière, ne trouvez-vous pas? Oh, vous me direz, cette histoire n'intéresse plus personne! Détrompez-vous, plus de mille internautes ont participé au sondage Et Dieu s'est fait homme? que j'ai commenté Vu du Salève. 33 % y croit et 35% estiment que Dieu n'existe pas.
A propos de Pisa et de la prochaine votation sur le mercredi scolaire, pas de trêve festive. Deux élus PLR croisent le fer. A ma gauche MICHELE ROULLET et à ma droite JEAN ROMAIN. Ou bien est-ce le contraire?
26.12
Il y a des chiffres qui parlent d'eux-mêmes, écrit HAKEL EZZEDDINE Son blog a trois ans et 1100 notes à son actif. "Ne me demandez pas combien de photos j'ai postées ici et sur les deux autres blogs (Le blog du Valais où Haykel présente les crèches géantes de Sion et le blog du jet d'eau hébergés également par la Tribune de Genève). Certainement des milliers... Qui aime ne compte pas! Merci à vous tous de m'avoir lu et certains d'avoir commenté mes écrits. Et hop à la prochaine célébration, la 1200 ème en principe si je suis la moyenne actuelle dans trois mois et quelques jours.."
L'occasion, alors que de nombreux blogueurs bloguent sur Noël, de remarquer que si Haykel est sans conteste le blogueur qui a publié le plus de photos, c'est JOHN GOETELEN qui détient le record du nombre des billets publiés: pas moins de 2151! Il est suivi par MAURICE-RUBEN HAYOUN. Puis viennent FRANCOIS VELEN, THOMAS VEILLET, votre serviteur et PASCAL DECAILLET. Cliquez sur la vignette de droite pour voir la liste des blogs à plus de 500 notes ou sur lire la suite.

Écrit par : djemâa | 02/01/2012

Cher Haykel, bonjour et bonne année 2012. La situation est pire sur 24 Heures. Sa page d'accueil ne mentionne à nul part l'existence de son portail blog. J'ai fouillé, refouillé et encore fouillé. Rien. Nada. Nous n'existons plus, nous les blogueurs et blogueuses. A n'y rien comprendre du tout. A la Julie, il y a encore une présence sur la page d'accueil, et un animateur, Mr Mabut, qui bosse pour mettre en évidence les billets qui ressortent du lot, pas toujours très objectif, car évidemment, Mr Mabut, comme toute personne, à ses préférences et ses préférés. Sur 24 heures, nous sommes morts. C'est simple. Pour ma part, ce n'est pas absolument catastrophique car j'ai eu le temps de trouver une base appréciables de lectrices et de lecteurs qui sont très fidèles. Mais pour tous les autres, les nouveaux, en particulier, c'est un désastre. je ne comprends pas la politique des éditorialistes. Sauf si, politiquement et économiquement, la TdG et 24 heures subissent des pressions extérieures. Ce qui s'avérerait être un scandale puisque la liberté d'expression serait remise en cause alors que chaque blog est indépendant et responsable de sa ligne éditorial et que les Rédactions de ces deux journaux ne prennent en aucun cas la défense de leurs blogueuses et blogueurs. Tu en es le premier témoin, toi qui est attaqué en justice pour cette histoire d'affiche que tu as reproduit sur ton blog.

Si la Julie et 24 HEURES ne nous désirent plus, je te propose de réfléchir avec d'autres blogueuses et blogueurs de créer notre propre portail média indépendant de toute rédaction. C'est une idée qui pourrait éventuellement avoir de l'avenir et faire son chemin. "Blog Média" pourquoi pas, comme nouveau média électronique offert aux lectrices et lecteurs. Aux rédactions de ces deux quotidiens de bien réfléchir é ce qu'elles font car si nous partons ensemble, nous emmènerons pas mal de lectrices et lecteurs avec nous sur notre portail privé.

On ne va pas se laisser torpiller ni mourir à cause de personnes qui ne semblent pas vraiment amis avec les blogueuses et blogueurs. Ou alors est-ce uniquement une maladresse d'informaticiens qui ont oublié les blogueuses et blogueurs dans la nouvelle architecture des quotidiens. Personnellement, je ne suis pas assez naïf pour croire à cette version.

Regarde autour de toi au cas où l'idée t'intéresse. Pour ma part, je suis prêt à tenter la liberté et l'indépendance car le manque d'intérêt de nos quotidiens commencent à peser sur notre moral et notre désir de continuer la collaboration gratis et dévouée avec eux. Passe encore qu'on ne parle jamais de nous et de notre travail malgré un intérêt certain pour ce que l'on produit (pour ma part pas loin de 80'000 pages vues en décembre). Mais qu'on cherche à nous noyer. Cela passe pas. C'est vraiment très dommage et dommageable à la liberté citoyenne.

Bonne soirée. A bientôt.

Écrit par : pachakmac | 03/01/2012

Bonsoir Jean-Marie bonne année et tout le bonheur du monde pour cette nouvelle année. Excellente idée que de créer une plate-forme indépendante pour et par les blogueurs. On en discute si tu le veux bien sur nos mails privés...ce malaise est apparement collectif sur TDG et 24heures...cette semaine encore je vais annoncer mon retrait de la blogosphère TDG. M. Mabut est déjà au courant... à bientôt, amitié

Écrit par : Haykel | 03/01/2012

Bien vu, cher Haykel. 2012, voilà une bonne nouvelle pour l'année de l'apocalypse. Sûr, contacte-moi ou je te contacte. Aucun soucis. Et côté informaticien pour lancer le site, j'ai peut-être l'aide nécessaire et efficace qu'on aurait besoin. Donc, c'est aussi une chance ce qui arrive. On en cause...très bientôt.

Écrit par : pachakmac | 03/01/2012

Merci, Djemâa, de souligner l'inégalité entre blogueurs et blogueuses.
En fait, le problème est bien plus profond car, dans notre culture, ce sont les valeurs masculines qui prédominent,appelées yang pour la culture chinoise.
Par conséquent, il y a un énorme travail à faire pour amener les valeurs féminines à la conscience et les apprivoiser. Petites observations mais très pathognomoniques : les deux journalistes les plus actifs sur ce site des blogs n'ont que des blogs d'hommes dans la liste de leurs blogs amis.....!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 03/01/2012

Hello,

Regrettable cette nouvelle présentation, en effet. J'ai regardé sur d'autres média: Nouvelobs et Libé annoncent en haut comme la TdG avant, Le Monde à droite plus bas. Je regrette aussi la nouvelle présentation avec le texte centré: moins lisible. La différence entre nom du blog et titre du billet n'est pas suffisante pour voir clairement ce dont il s'agit, à mon avis.

Le portail TdG est apprécié. Nous lui apportons du monde comme il nous ancre dans un espace aujourd'hui connu bien au-delà de Genève. Migrer: pour être suivis il faut que beaucoup migrent ensemble. Avons-nous des exemples de blogueurs ayant migré et ayant pu garder, refaire ou augmenter leur audience? Les gens prennent des habitudes.

Un portail indépendant signifie des frais pour les blogueurs. Combien sont-ils prêts à mettre chaque mois pour payer un temps partiel qui gère un minimum? Mais encore payer alors que déjà on anime le portail? Ou alors amener de la pub? Il faut beaucoup de visiteurs pour que cela devienne rentable. Bref, pas si évident.

Écrit par : hommelibre | 03/01/2012

cher blogueur,

Réfléchissez bien cher blogueurs avant de quitter cette plate-forme. Personnellement bien que je ne suis pas souvent mis en évidence par M. Mabut; Par contre; il me laisse et c'est l'essentiel d'exercer ma liberté d'expression et de plus cela ne m'empêche pas d'avoir des audiences qui se situent entre 14'000 et 16'000 visiteurs par mois et un nombre non négligeable de commentaires.

Je ne pense pas avoir autant de succès sur une autre plate-forme. Enfin; chacun est libre de prendre ses décisions.

bien à vous et bonne année à tous.

D.J

Écrit par : D.J | 03/01/2012

Ce n'est pas seulement une question de banalisation : celle-ci est quasiment naturelle, étant donné que le blogueur devient peu à peu un concurrent du journaliste. Le débat devrait se situer, à mon avis, dans la question de la croissance des blogs. Lorsqu'ils ne représentaient qu'une partie infime du lectorat, ils étaient effectivement une version plus sophistiquée des courriers de lecteurs. Mais là, ils commencent, depuis un certain temps, à atteindre une certaine masse critique, et la non prise en compte de leur existence ne fait que retarder une évolution inévitable.

Il est simple de proposer une forme ou une autre de grève. La solution de créer une plateforme indépendante peut paraître intéressante d'abord, mais on oublie une chose : si les utilisateurs se donnent rendez-vous dans la plateforme de la tdg et 24h, malgré ses défaillances techniques et autres, ce n'est pas parce qu'ils aiment particulièrement se laisser banaliser ou les outils défaillants, mais parce que, à la base, il y a un vrai journal, même si ledit journal a du mal à s'adapter à ce qui représente internet. Beaucoup se rendent sur la plateforme pour grappiller quelques informations, pour lire et être lus. Le journal représente une forme de lien de proximité qui est malheureusement absent du reste du web. C'est ainsi qu'une plateforme indépendante serait aussitôt noyée dans la myriade de blogs personnels, sites personnels, lubies personnelles etc... Ou comment obtenir le silence en laissant tout le monde s'exprimer à sa guise. L'indifférence par la saturation.

Malgré le pessimisme exprimé ci-dessus, je suis tout à fait favorable à une plateforme indépendante mais, en ce cas, ne serait-ce pas encore mieux de garder à la fois l'indépendance et le lien que représente le journal? C'est-à-dire d'affirmer qu'on est là depuis longtemps, et pour y rester.

Écrit par : Inma Abbet | 03/01/2012

Tenez-moi informée de cette plate-forme indépendante pour les blogueurs , je suis aussi intéressée à y participer.

Écrit par : djemâa | 03/01/2012

La remarque d'Inma est possiblement pertinente, à savoir que la masse des infos de blog a pris une belle ampleur, et dans presque tous les domaines: politique, culturel, vie pratique, tribunes libres, éditos, etc.

Il n'est pas certain que cela rapporte réellement à la TdG. Un journal a besoin de tourner. Il est même très possible qu'en effet il y ait une concurrence éditoriale avec les journalistes. De plus les blogs sont aussi destinés à faire un appel vers des abonnements au journal électronique. Je ne suis pas certain que cela ait bien pris.

Au fond on ne sait pas ce qui a motivé la TdG à ouvrir ce portail. Mais pour nous, comme le dit Inma, la proximité est un plus. Je disais plus haut que la plate-forme indépendante est quelque chose de difficile à faire marcher. Il y en a très peu qui ont vraiment percé. Le Bondy Blog en France a bien réussi, mais la plupart des portails sont associés à une presse écrite.

De plus par rapport à d'autres portails que je connais et où je repasse certains de mes billets, la TdG est à mon avis un des meilleurs en terme de liberté et de qualité des échanges.

Quelle évolution serait possible? Je trouve qu'en effet les blogs devraient être annoncés comme avant, pour l'intérêt qu'ils représentent. Par contre le menu du haut de page de la TdG est réservé aux prestations du journal. Or les blogs sont seulement un espace fourni, pas une prestation proprement dite (nous ne sommes pas journalistes TdG).

Peut-être faudrait-il que la TdG continue à mettre les blogs très en avant, à les pousser autant sur le site que dans le journal papier, pour devenir encore plus un rendez-vous incontournable où l'on vient de loin.

L'idée de Haykel de s'en aller me paraît peut-être un peu rapide, et je rejoins D.J. sur le risque qui est pris. Celle d'Inma d'être sur 2 plates-formes est préférable pour garder l'acquis.

On devrait pouvoir faire de ce portail un lieu encore plus fréquenté et de référence. On a tous envie d'être lus. Moi je bosse pour valoriser mon blog, parfois je vais sur d'autres forums mettre un commentaire avec un lien, cela ramène du monde. Il y a différents secteurs abordés, on pourrait suggérer quelques pistes aux blogueurs qui ont moins l'habitude.

Il serait peut-être opportun que la TdG organise une journée "d'états généraux" des blogs. Toutes les questions pourraient être abordées sur le développement de la plate-forme, l'intérêt culturel et commercial légitime que la TdG doit en retirer, peut-être aussi quelques ateliers pour donner des idées et des trucs aux blogueurs qui ont moins l'habitude afin de pousser tout le monde en avant. Nous avons tous intérêt à ce qu'il y ait du monde ici.

Écrit par : hommelibre | 03/01/2012

Personne n’a remarqué que depuis la migration de la plateforme, il n’y a plus de pub ? Ni en haut de page d’accueil ni dans les blogs…cela explique largement la minimisation qui subit la blogosphère et comme en 2011 ils se sont acharnés à modérer la liberté d’expression et à censurer certains blogs (politiquement corrects ou pas) il y a eu une baisse d’audience c’est sûr ! Et avec cela la chute de recettes publicitaires ! Donc le travail des blogueurs ou leur motivation importent peu, c’est devenu un concept pas rentable, je crois qu’il est là le problème à mon avis !

Écrit par : Barbie Forever | 03/01/2012

En ce qui me concerne, je me lance, dans la modeste mesure de mes capacité rédactionnelles, dans le blogging, en utilisant reddit.com ... lieu idéal pour héberger une communauté à mon sens.

Écrit par : djinus | 03/01/2012

Quelques cliqes et les voilà qui confondent une médaille en chocolat avec le prix pulitzer

Écrit par : provoc | 03/01/2012

cher Pascal, "adieu les blogueuses déjà bien rares dans cette blogosphère et il serait bien nécessaire de mettre les nouvelles blogueuses qui ont le courage de lancer un blog". C'est une bonne observation peut-être: cette petite phrase. Pour moi, le "genre" ne m'inquiète pas beaucoup dans le cadre de la blogosphère. La discrimination et apartheid de toutes sortes: c'est là qu'est la prise de conscience et le combat urgents.
Bonne année
claire-marie

Écrit par : cmj | 03/01/2012

La réponse de Monsieur Mabut est une réponse de Jésuite. Vraie dans les arguments apportés (c'est aux blogueurs et blogueuses de faire leur propre promotion), faux quand à l'attitude générale du métier de journaliste. Car le journaliste se doit d'être aux aguets des tendances et des gens qui font l'actu, à travers le parcours des blogs aussi. Hors, si c'est vrai que Mr Mabut est payé pour se donner bp de peine à lire les billets des blogueurs, il est bien le seul à vraiment réaliser son job éditorial parmi la sphère journalistique. Les autres n'émettent jamais d'avis sur la qualité de tel ou tel blog. J'écris bien, jamais. C'est d'un triste. Car le blogueur ou la blogueuse est une personne à part, complètement indépendante, qui prend de gros risques personnelles, surtout si son nom est dévoilé publiquement. Parfois, on peut même parler de journal intime, intimement lié au monde. Tendance suffisamment rarissime pour le dire ou l'écrire quelque part. Mais non, rien de ça. On peut certes aimer ou détester le genre et le ou la blogueuse en question. Personne n'est obligé de lire. Tout le monde vient voir de son propre chef ce qui se passe.

Après trois années passée sur la plate-forme 24 Heures, le volume des pages éditées est important, le temps passé à échanger, voir à donner des idées politique, culturelle, ou sociale à d'autres qui en feront un recyclage positif grâce à leur place acquise au sein de la société, se compte en milliers d'heures, voir dizaines de milliers pour nous tous. Et pour ce labeur, nous recevons en dernier service un anonymat de plus en plus verrouillé. Alors parfois il faut oser s'offrir un bon coup de gueule et éviter une réponse de Jésuite. Dire tout simplement que notre valeur dépasse parfois, voir souvent les tonnes de bêtises qui font la une et les pages intérieures de nos quotidiens. Oups. J'ai fait un retour de claque tendue, ou plutôt un retour service-volée foudroyant. Maintenant je vous laisse applaudir ou Mr Mabut ou votre dévoué accordeur de raquette tennistique. C'est pas demain que les journalistes feront taire le Pacha. Car le contentieux est vieux et chacun comme chacune sait cela.

Alors quand des blogs atteignent des succès estimables, voir plus grand en terme de visites et de pages vues que nombre d'écrivains romands qui ne trouvent pas autant d'échos dans le public malgré la pub fait pour eux dans les pages culturelles des quotidiens, voir à la radio ou à la télévision, on peut sincèrement se demander pourquoi tant de silence et de passages en catimini, tant de discrétion voulue qui ne veut strictement rien dire. Entre l'exposition à toutes les sauces, genre people, et une reconnaissance discrète des blogs qui font l'actu, il y a une marge appréciable jamais utilisée par les professionnel(le)s de l'écrit.

Alors voilà. Il fallait bien que Haykel et votre serviteur expriment des envies d'émancipation. J'ai apprécié ces deux plate-formes. je les apprécie toujours. mais un minimum de respect pour les artistes du blog serait apprécié. Mr Mabut, le deal passé entre la société de pub et les deux quotidiens étaient-ils donc de continuer à bosser avec vous en échange de la marginalisation plus grande des blogueuses et blogueurs? Simple question d'investigation journalistique du pourquoi et des comment que l'on se pose tous ce soir sous ce billet de Haykel. Merci Barbie, je n'avais pas remarqué ça parce que la pub, chez moi, ça passe comme l'eau sur les plumes d'un canard.

Bonne soirée à tous et meilleurs voeux pour la nouvelle année à celles et ceux à qui je n'ai encore rien écrit.

Écrit par : pachakmac | 04/01/2012

Je signale, et remercie au passage 24 Heures, que sa page d'accueil a de nouveau un portail ouvert sur nos blogs depuis tout-à-l'heure. Ouf! On peut se dire que nos efforts portent quand même leurs fruits en toute discrétion...la pression est parfois forte dans l'autre camp. Yo! :) Sans rancune, cher Mr Mabut, seul souffre-douleur a devoir subir les égarements des Rédactions en Chef des deux journaux.

Écrit par : pachakmac | 04/01/2012

Ce sont les commentateurs qui font le succès d'un blog, et non le contraire, quand bien même le blogueur publie x milliers de billets.... que personne ne lit!!!!!

Arrêtez pachakmac avec vos prédictions apocalyptiques pour 2012! vous allez nous apporter la "CHKOUMOUN"

HEUREUSE ANNEE 2012 - quand même....

Écrit par : Patoucha | 04/01/2012

Bonne année à tous..

DJ a raison, la TDG est unique à ma connaissance pour nous laisser exprimer nos arguments, nos peur, nos craintes, nos désaccords etc..

Patoucha a raison également de mettre en avant les commentateurs qui font la richesse des sujets traités.

En fait tous les intervenants sur le sujet ont plus ou moins raison. Ce qui est dommageable, c'est la façon de faire, on se croirait ailleurs qu'en Suisse. Cette façon déconcertante prouve si besoin est que des gens n'ont plus la capacité de gerer cette plate forme.

Oui Barbie pour faire vivre un quotidien ou une plate forme il faut de l'argent et la publicité sert la communication. Il y a donc là un problème de compétences dans la gestion.

Il serait important de connaître les chiffres mensuels du nombre de blogueurs, d'articles, dans quels domaines, le nombre de commentateurs réels par adresses mail, dans quels domaines sont-ils le plus importants, combien de lecteurs réguliers, occasionnels, quel impact pour la TDG etc...etc...

Est-ce qu'une analyse digne de ce nom a été faite, qu'elle stratégie adoptée, pour quel plan d'action, dans quels buts pour quels objectifs etc...

Faire la part du national et des autres pays et se poser les bonnes questions par exemple est-ce un marché intéressant pour la TDG ? Combien et quel délai.

Qu'elle influence a cette plate forme,qu'elle place tient-elle dans l'évolution et l'image que souhaite ses actionnaires donc les dirigeants...? Bref, il y a milles questions à se poser pour les décideurs. Si tout avait été fait dans les règles de l'ART il me semble que la façon de faire aurait été différente ou alors on a à faire à des "plouks" (surnom d'un journaliste de grande qualité et blogueur)

J'ai poussé mon coup de gueule sur la façon de faire, je confirme que je ne vais plus sur le site économie, la bourse ayant disparu je ne sais ou et en un clin d'oeil j'ai retrouvé un site dans un autre pays.

Gérer de manière empirique n'est plus d'actualité. Quelqu'un a eut un mot pour le "bugg" du jour de l'an ? Je n'ai rien vu, il est vrai que je ne dormais pas dans la cave de la TDG...J'aime blaguer à défaut de bloguer...

Un mot pour les femmes sans qui nous ne serions pas là, osez et agissez en nombre, je et nous viendrons vous "titiller" soyez en certaine au moins pour celles qui aiment le "combat" dans l'honnêteté intellectuelle...

Bon je ne donne pas de leçons puisque je suis amoral et le cousin du diable...

Écrit par : Pierre NOËL | 04/01/2012

Je reviens un instant sur le constat de Barbie; il est vrai que personnellement, une fois que j'ai dépensé de l'énergie à réfléchir pour mettre un commentaire, j'allais sur quelques pubs, la bourse, les infos et j'ai fais souvent référence à la TDG dans d'autres pays, sur d'autres sites, ou, dans l'entourage.

Il m'arrivait souvent également de "butiner" sur d'autres blogs je passais mon temps en Suisse grâce à la TDG et les blogs.

Avec la formule à l'emporte pièce, je n'ai plus rien, c'est le blog en vase clos...

Tiens, pour me détendre, je pars sur "Israël-info" ensuite j'irai en Afrique le tout en écoutant -ma musique orientaliste... bien fait pour vous!

Écrit par : Pierre NOËL | 04/01/2012

La direction de TDG n’en veut plus des blogs car d’un; trop souvent les blogueurs ont la primeur de l’info et les journalistes sont obligés de courir après eux ! Autre chose c’est que la liberté de ton n’est pas de mise dans notre démocratie où les annonceurs et les actionnaires décident de la ligne éditoriale du journal. De la même façon qu’on est en train de transformer l’école, on n’a besoin que de consommateurs et des sujets gavés par des faits divers, le showbiz la télé réalité.
En espérant voir tous les blogueurs réunis sous une plateforme commune et indépendante de TDG.

Écrit par : Hannibal | 07/01/2012

Personne n’a remarqué que depuis la migration de la plateforme, il n’y a plus de pub ? Ni en haut de page d’accueil ni dans les blogs…cela explique largement la minimisation qui subit la blogosphère et comme en 2011 ils se sont acharnés à modérer la liberté d’expression et à censurer certains blogs (politiquement corrects ou pas) il y a eu une baisse d’audience c’est sûr ! Et avec cela la chute de recettes publicitaires ! Donc le travail des blogueurs ou leur motivation importent peu, c’est devenu un concept pas rentable, je crois qu’il est là le problème à mon avis !

Écrit par : scratch2cash | 17/09/2012

Les commentaires sont fermés.