20/11/2011

Les affiches Benetton: un lecteur s'indigne!

1.jpgLe photomontage Benetton ne plait pas à tout le monde. Et il y a de quoi. La dernière provocation de la marque italienne froisse le Vatican, bon nombre de chrétiens et Barack Obama. Mais curieusement, tous ces intellectuels qui se sont “étranglés d’indignation” suite à l’incendie de Charlie Hebdo font profil bas avec l’opération médiatique de Benetton. Les médias ne sont plus aussi loquaces et la liberté d’expression ne semble plus les intéresser comme c’était le cas avec “Charia Hebdo”.
Un lecteur assidu de ce blog m’a envoyé cette petite réflexion:

Indignons-nous!
Deux semaines en arrière pour renflouer ses caisses qui étaient à sec, Charlie Hebdo se transformait en Charia Hebdo.
Au même moment Charlie Hebdo recevait 2 cocktails Molotovs sur la façade de ses locaux qui furent incendiés. Instantanément tous les médias et les politicards se sont soulevés comme un seul homme pour soutenir la liberté d’expression et le droit de rire de tout et surtout de rien!
En même temps des manifestations d’intégristes chrétiens plus ou moins violentes se déroulaient contre la pièce de théâtre sur le concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci. Dernièrement  une autre pièce Golgota Picnic subissait des manifestations de leur part.
Les pancartes publicitaires de Benetton mettant en scène le pape ont été attaquées plus vivement encore et interdites avant d’être publiées. Côté médias, silence radio !
Conclusion de cette malheureuse affaire c’est qu’on a le droit de se moquer que de l’islam et des musulmans. C’est la loi des 2 poids 2 mesures !
C’est vrai, les arabo-musulmans on adore aller chez eux, profiter de leurs plages et de leur soleil, acheter leur gaz et leur pétrole à très bas prix, écouter du raï, danser la danse du ventre en dégustant du couscous avec du méchoui et un bon thé à la menthe mais leur religion et leur culture bérrk !
Alors Indignons-nous tous, démocrates de tous les pays contre cette absence de démocratie et de justice manifeste et soulevons nous contre  le diktat de ces oligarchies mediatico-politico-financières dont le seul intérêt est le choc des civilisations !

Un indigné (non connu de la rédaction)

 

Et demain est un autre jour!

02:35 Écrit par Haykel dans Médias | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : affiches benetton | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Attention Hayel, n'oubliez pas que vous êtes dans la lorgnette du procureur encore en place !!!

Écrit par : Corto | 20/11/2011

Eh bien, moi qui ne me gêne pas de critiquer certains aspects de l'Islam, comme je le fais pour le Christianisme et d'autres religions, je tiens à affirmer que je trouve la plupart des campagnes de Benneton lamentables. Cette dernière comme d'autres. Choquer pour choquer est un privilège qui doit être laissé aux adolescents, qui essayent de faire leurs armes dans la connaissance du monde. Ensuite on passe à autre chose, parmi lesquelles un respect de principe de certaines formes de comportement et des institutions représentatives des populations qui les ont élues. De ce respect formel on ne doit s'éloigner qu'en cas d'urgence, et on a le droit de s'éloigner que si s'est donné ce rôle, comme c'est le cas des bouffons du roi autrefois, des humoristes et des journaux satiriques, dont Charlie Hebdo, aujourd'hui. Même dans ces cas, certaines formes sont à respecter, et le sont en général. Ainsi on ne s'en prend généralement pas à Dieu (ou dieu, si l'on est athée), mais à leurs représentants humains, comme les prophètes. C'est là que le bât blesse, évidemment, puisque les chrétiens admettent plus facilement certaines ironies à l'égard de la figure de Jésus (qui est pourtant homme et dieu en même temps), que les musulmans n'admettent de l'ironie ou de la moquerie (même gentille) à l'égard de leur Prophète (notez la majuscule), qui est n'est pourtant qu'homme, que je sache. Comment résoudre ce problème, sinon par la censure totale? Pour moi la réponse est évidente: suivre les coutumes du pays dans lequel on se trouve, par respect pour ses habitants, surtout s'ils sont devenus ses propres concitoyens et n'étendre en aucun le délit de blasphème à ceux qui ne se sont pas déclarés fidèles de la foi qui le prescrit ou l'accepte.
P.S. Presque tous les conflits avec les croyants musulmans tournent autour de ce principe de réciprocité, qui me semble seul à même de régir les conflits et les malentendus portant sur les religions, pour l'instant du moins: si l'on prétend imposer le voile aux visiteuses occidentales dans les pays musulmans, on doit accepter la réciproque en ce qui concerne les visiteuses en Occident. Pour respecter le principe d'égalité entre le respect que méritent les uns et les autres. Puisque demander un récit non réciproque serait une forme de racisme, un combat entre entre islamophobie et christianophobie.
P. S. J'oubliais: les manifestations d'intégristes chrétiens citées plus haut m'apparaissent comme condamnables au même point que toutes les manifestations de ce type, de quelque religion qu'elles se réclament.

Écrit par : Mère-Grand | 21/11/2011

Les commentaires sont fermés.