04/11/2011

Charlie Hebdo incendié. Un attentat. Un auteur? par Karl Grünberg

381993_284980381525107_106626879360459_943244_755931424_n.jpgDes caricatures du prophète Mohamed qui se transforme en “rédacteur en chef”, le local de Charlie Hebdo incendié, leur site piraté, une opération de marketing dans Libération de jeudi 3 novembre qui offre l’hospitalité et une vitrine à l’hebdomadaire satirique...Karl Grünberg d’ACOR Association romande Contre le Racisme ne peut rester insensible, voici sa réaction à chaud:

Charlie Hebdo a été victime d'un attentat le 2 novembre, à la veille de la diffusion de son dernier numéro, Charia Hebdo, dont la publication avait été largement annoncée. Charlie-Hebdo avait déjà été menacé il y a quelques années à propos de "l'affaire des caricatures". Il ne semble pas que le journal bénéficiait avant-hier d'une protection policière.
La classe politique française tout entière, les associations, les intellectuels condamnent cette atteinte à la liberté d'expression. Cette magnifique unanimité est réconfortante. ACOR SOS Racisme joint évidemment son indignation à toutes celles qui se sont exprimées.
Mais la défense des droits humains ne peut être saucissonnée. Si l'un d'entre eux est attaqué tous sont menacés.
A l'heure où aucune revendication n'était formulée pourquoi tant de prises de parole suggèrent-elles une évidente piste musulmane?
1.jpgUn exemple:
A dessein nous n'avons pas pris cet exemple sur la droite de l'échiquier politique:
"Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche à la présidentielle, a qualifié jeudi 3 novembre de "répugnant" l'incendie dont a été victime Charlie Hebdo, dans l'hypothèse où serait confirmé son caractère criminel. "Si c'est un incendie volontaire, c'est tout à fait répugnant, je veux dire ma sympathie mon affection à l'équipe de Charlie Hebdo, je suis sûr que le journal va trouver la force en lui de rebondir", a déclaré le député européen sur Europe 1.
Il a appelé les auditeurs et le public à "avoir la discipline intellectuelle de ne pas confondre une poignée d'imbéciles, d'abrutis qui seront rudement châtiés, je l'espère, avec la masse de nos compatriotes musulmans qui pratiquent leur foi en toute tranquillité".
Interrogé sur l'aspect provocateur de l'édition de Charlie rebaptisé "Charia Hebdo" avec comme rédacteur en chef "Mahomet", Jean-Luc Mélenchon a répondu: "Si on doit commencer à mettre une entrave à la liberté d'expression, on met le doigt dans un engrenage dont on ne sait pas comment on sortira". "Charlie assume ses choix éditoriaux, c'est la loi de la liberté de la presse. Le délit de blasphème n'existe pas pour la raison que le blasphème n'existe pas, nous sommes ici la République française, c'est cette loi là qui s'applique" (...) Le Figaro, 2 novembre 2011.
L'auteur de l'attentat, qui qu'il soit, musulman ou pas, attente à la liberté d'expression et son auteur doit être jugé.
Pourquoi donc s’empresser d’affirmer que «la masse des musulmans» ne saurait se voir reprocher un acte que personne n’a revendiqué et dont on ne sait pas si son auteur se réclame de l’islam ?
Certes, une dizaine années d’informations orientées attribue automatiquement tout attentat à un musulman. Mais pourquoi le porte-parole d’une nouvelle gauche ne s’est-il pas limité à répéter cette évidence pénale que quelle que soit la cause ou la communauté dont se revendique un délinquant il est le seul responsable de son délit ?
Et ce d’autant plus que ce responsable politique s’était déjà lourdement trompé et dans les mêmes termes. Après l’attentat commis par l’extrémiste de droite Breivik il avait dans des termes très voisins déjà condamné des «actes de barbarie (qui) soulignent l'abjection des fanatismes religieux de tous bords». «Toutes les religions connaissent un vague d'intégrisme», mais pour autant «dans aucun cas [...] il ne faut imputer le crime à tous les croyants».
Karl Grünberg ACOR Association romande Contre le Racisme

A lire également:
Et demain est un autre jour!

00:00 Écrit par Haykel dans Médias, Religion | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : karl grünberg, charlie hebdo | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Les musulmans fanatiques ont construit leur propre histoire: leur attentats, leurs manifestations de masse et les meurtres commis au nom de la défense de leur religion ont inévitablement engendré ce que vous dénoncez comme un soupçon scandaleux, et le soutien plus ou moins tacite dont ils ont souvent bénéficié de la part de leurs coreligionnaires dits "modérés" n'a rien fait pour inspirer la confiance. C'est à ces derniers de tout faire pour modifier cet état de fait autrement qu'en geignant sans cesse contre des discriminations injustes dont ils sont tous victimes. Vous n'avez évidemment pas tort de dénoncer les injustices, mais il convient aussi de dénoncer les responsabilités. Le climat actuel n'est pas une création spontanée, elle n'est pas non plus simplement le fait de gens systématiquement hostiles aux musulmans ni aux Arabes, elle a une histoire qu'il convient de rappeler.

Écrit par : Mère-Grand | 04/11/2011

Je ne trouve pas que Mélenchon accuse les musulmans d'être impliqué dans cet attentat. Il dit, ce qui est sans doute vrai, que l'attentat a été commis par une poignée d'abrutis. Il invite ses compatriotes à ne pas les confondre avec la masse des musulmans qui pratiquent leur foi en toute tranquillité

Cela vaut que les auteurs de l'attentat soient musulmans ou qu'il s'agisse de provocateurs non musulmans voulant faire rejeter sur ceux-ci la responsabilité de l'attentat.

Écrit par : Urs Anker | 04/11/2011

Un vrai musulman n'attente jamais à la vie d'autrui (c'est à dire tous les humains sans exception) ou leur fait un quelconque mal (voler, arnaquer, mentir, diffamer, déshonorer, injurier, bref, nuire par tous les moyens). Il ne doit jamais chercher la vengeance même s'il se sens offensé sur ce qu'il a de plus cher (pour les musulmans, le prophète est plus cher à leur coeur que leur propre père). S'il a subit un tord, il y a pour cela les instances judiciaires pour lui donner son droit. Si nous agissons tous sous l'emprise de la colère à toutes les provocations, le monde deviendrait un chaos. Le bon musulman sait que la colère est une mauvaise conseillère et qu'il peut se débarrasser de ce fléau par des prières et des invocations. Il sait se rappeler aussi de la parole divine :

"N'insultez pas ceux qui invoquent d'autres divinités que Dieu, car ils seraient tentés, dans leur ignorance, d'insulter à leur tour Dieu, par esprit de vengeance..." Coran 6/108

Lors de l'attentat au Danemark, je ne connais pas un seul musulman qui aurait accusé la religion chrétienne d'être derrière tant de haine car nous savons que c'est faux. Pourtant il aurait été facile de prendre ce raccourci pour vider sa rancoeur. Mais nous savons que c'est injuste de mettre tout le monde dans le même sac. C'est injuste de clouer tout le monde au pilori pour les méfaits d'une poignée d'individus dont on connait même pas le rapport exacte avec leur religion. Et ne me parlez pas des extrémistes de Alqaïda. Le fait de porter une barbe, un long djellaba et ou de faire la prière en groupe ne prouvent pas que l'on soit un bon musulman. Si l'intérieur est bon, on va voir ses fruits à l'extérieur et s'il est mauvais, on va le voir aussi. La conscience humaine sait distinguer entre le bon et le mauvais. Il faut lui faire confiance. Ce n'est pas juste d'accuser tout le temps toute une communauté de croyants.

Écrit par : zakia | 04/11/2011

Et si je la jouais provocateur moi aussi, je suis un ancien lecteur assidu de Charlie Hebdo, les dessins de Reiser- Wilhem les coup de gueules de Siné , les Chroniques Cavanna m'ont toujours fait rire et réfléchir et rire de nouveau.
J'ai aussi pu constater une nette baisse de qualité autant sur le plan strictement journalistique qu’artistique avec finalement le licenciement de Siné pour antisémitisme , l'évolution de Val à France Inter,
Charb et les siens savaient parfaitement qu'en provoquant la rue arabe et en l'associant à l’islamisme le plus obscurantiste, à l'aide de dessins hideux , incapables de relever l'absurdité de l’interdit de la représentation religieuse, Charlie allait devant de gros ennuis synonymes d'une fantastique relance de ses ventes ,ils n’imaginaient pas par contre le deuxième attentat, une descente de polisse avec Guéant pleurnichant sur le triste sort réservé à ces français un peu frondeurs mais bien de chez nous...

Écrit par : briand | 04/11/2011

Il semble que les montures s'emballent, d'abord, Charlie hebdo, qui estampille sa couverture avec un "Mahomet, rédacteur en chef",suivit de l'incendie et pour finir, accuser les musulmans d'être coupable de l'incendie !

Restons un peu les pieds sur terre, en tous cas, je ne vois pas pourquoi charlie hebdo s'en prend au prophète Mahomet dans un pays largement peuplé par des musulmans, d'ailleurs suite à l'incendie, sont réd-en-chef, Sharb, n'avait pas sa mine des grands jours ni d'argument très convainquant, mis à part de faire le même jeu que ceux qu'il semble accuser tout en tapant grassement dans la victimisation !

Cette course à la caricature musulmane et leur prophète va de toute manière devoir s'arrêter, d'ailleurs l'action incendiaire qui a suivit l'annonce de Charlie charia, n'a pas levé les vocations dans ce mode d'expression souvent très cinglant, alors que la France n'a pas un passé très glorieux en la matière, (2ème guerre mondiale), rien qu'en vertu de ce passé trouble, ce pays aurait dû se ressaisir avec cet "humour" à tendance collective et raciale ! Autant il est à déplorer que des individus mettent le feu à un journal, qu'il faudrait au nom d'une tradition déjà entachée, ne pas trop perpétuer une pratique que certaines populations pourraient mal ressentir. Toujours est-il que, depuis l'incendie, peut de "courageux" dessinateurs se risquent à nouveau dans cette voie douteuse, donc en ne confirmant pas la couverture de charlie charia, les croqueur d'actualité ne font que justifier l'acte commit par les incendiaires, cela reviendrait à dire que le feu a eu raison de la caricature.

Ce monde est devenu très violent et évoluer vers une issue entre tam-tam et trompette sera périlleuse, voir, elle a déjà commencé à saigner de l'autre coté de la grande bleu et au delà, attendons-nous encore à bien des bouleversements et il ne serait pas très judicieux de se polariser à ce stade.
La France devra aussi se discipliner avec certaines "traditions" se voulant peut-être un peu trop démocratique et pouvant heurter les sensibilités, disons qu'il n'y pas de fumée sans feu !!!

Écrit par : Corto | 04/11/2011

ce sont les hommes qui ont créé des dieux et non le contraire
pourquoi se déchirer et parfois s étriper pour de belles histoires à raconter aux enfants comme chantait Brassens (mourir pour des idées????)

Écrit par : jean jacques | 13/11/2011

Les commentaires sont fermés.