19/03/2011

Manifestation pour la Côte d'Ivoire contre Ouattara

Heure: 15h30, nombre de manifestants: 10

20110319_6053-ssssss1111.jpg
20110319_6054-ssssss1111.jpg
20110319_6049-ssssss1111.jpg
20110319_6050-ssssss1111.jpg
20110319_6059-ssssss1111.jpg
20110319_6058-ssssss1111.jpg
20110319_6060-ssssss1111.jpg
20110319_6052-ssssss1111.jpg
20110319_6062-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

22:52 Écrit par Haykel dans manifestation à Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : côte d'ivoire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Etonnant de voir les slogans des Ivoiriens, pas tellement en phase avec les médias, chaque fois que je croise un Ivoiriens il est pro-Gbagbo, n'y aurait-il pas quelque chose de pourri dans le "royaume" de Sarkosy ?

Toutes les manifs d'Ivoiriens en Europe et en Suisse, sont pro-Gbagbo, pour moi il n'y a pas photo, ça pue la colonisation française bien faisandée !

Écrit par : Corto | 19/03/2011

C'est exactement cela ! depuis De Gaulle les présidents français renversent les votes dans leurs anciennes colonies. Les uns après les autres mettent en place un musulman car plus maniable et corruptible qu'un chrétien, qui leur sera redevable, et pillent ainsi les pays Africains; puis les accuseront d'être incapables de s'autogérer : Gabon, Madagascar, Guinée Conakry Tchad et j'en passe. C'est à vomir !

Écrit par : Jacqueline | 20/03/2011

Jacqueline, ouf, je ne suis pas le seul à pensé ! différemment que la propagande officielle, comme celle, impotente de la tdg !

Comment se fait-il que pas un quotidien n'expose la version des opposants et la prenne au sérieux, à longueur de colonnes les agents de la propagande nous rabâchent "Ouattara, président élu", et ça ne passe pas !

A force d'insister et d'en rajouter, ça passe de moins en moins, on dirait que les journaux attendent qu'un nouveau charnier vienne meubler leurs manchettes pour qu'enfin l'opération "Côte d'Ivoire" vienne créditer leurs mensonges.

Que disait-ils ces fonctionnaire de la com, avant, pendant et après le génocide rwandais ? Il a fallut attendre 15 ans que sur le bout de leurs lèvres usées par la chienlit, on parle enfin des instigations et de la responsabilité totale de la France dans cet page de l'histoire !

Mesdames, messieurs les commis de la presse, auriez-vous oubliez les articles que vous affichiez fièrement entre 1928 et 1945 ?

Heureusement que le net vous supplante avec une vitesse hallucinante, vous avez creusés vos propres tombes ! et même sur le net, vous continuer de truquer les règles et tenter de vous insérer, mais les amateurs vous laissent sur place !

Qui fréquente sur les blogs tdg, les blogs "professionnels" ? que des prof3essionnels qui se passent la pommade entre gâteux figés dans une langue devenue visiblement toxique.

Écrit par : Corto | 20/03/2011

Embargo sur tout et sur tout les médicaments depuis plusieurs semaine par l' UE, ONU, USA la France des "droits de l'homme" en tête condamne et tue le peuple de Côte d'Ivoire qui ne demande que à être libre de choisir eux même leur président Laurent Gbagbo!
Le visage caché de la communauté internationale montre sont vrais visage dans le seul but de piller la Côte d'Ivoire en y placent leur pions Ouattara et Soro des meurtrier! Il y à toutes les preuves à l'a-puis!-vidéos ect......

Écrit par : gilles | 20/03/2011

Giles, paraitrait-il que dans le package Outtara et une Côte d'Ivoire musulmane le groupe sasroland-aréva aurait en prime l'uranium nigérien en cadeau !

des milliers de cadavres ivoiriens en échange de 5 français en prime, voilà l'objectif de la France, un peu comme le koltan au Rwanda avec SGS Thompson.

Ne croyez surtout pas que les politiques français se mobilisent pour rien !

Écrit par : Corto | 20/03/2011

Et tout ça pour du fric ! Les politiques envoient avec notre argent l'armée tuer pour du fric.
Les médias se taisent et racontent les salades des politiques pour du fric
(mais nous laissent parler, Merci beaucoup, j'apprécie ).
Alors qu'il y aurait à manger pour tous sur cette terre. Et qui sont ceux qui la gouvernent ?
Ceux qui consomment le plus avec des salaires mirobolants et une gestion désastreuse !

Écrit par : Jacqueline | 20/03/2011

AFP - Des journalistes palestiniens de la bande de Gaza ont protesté samedi contre le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle ce territoire, après une attaque des forces de sécurité contre un caméraman.

Une délégation a rencontré le ministre de l'Intérieur du Hamas, Fathi Hammad, après un raid de la police au bureau de l'agence de presse Reuters, dont l'un des caméramans a eu une main fracturée.

Selon les collègues du caméraman, la police cherchait à l'empêcher de filmer les forces de sécurité en train de disperser sur une place proche un rassemblement de jeunes appelant à la réconciliation entre le Hamas et le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, qui contrôle la Cisjordanie.

L'Association de la presse étrangère, qui représente les journalistes étrangers en Israël et dans les territoires palestiniens, a précisé que plusieurs journalistes avaient été attaqués lors de ce rassemblement.

"Lors d'un petit rassemblement, les forces du Hamas ont frappé un caméraman d'Associated Press et l'ont arrêté brièvement ainsi que son chauffeur", selon un communiqué. "Elles ont ensuite mis à sac le bureau de Reuters (...). Des employés ont été battus et intimidés".

Les bureaux des télévisions américaine CNN et japonaise NHK ont fait l'objet de raids similaires, selon l'association.

A l'issue de la réunion avec la délégation, le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a qualifié l'agression contre les journalistes d'"inacceptable" et réclamé la création d'une commission d'enquête.

Mardi, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté dans les territoires palestiniens pour l'unité entre Palestiniens. Mais même si les deux mouvements semblent prêts à discuter, le Hamas a depuis eu recours à la force contre les manifestants.

L'organisation Human Rights Watch a appelé samedi le Hamas à punir les responsables de ces attaques. Selon des témoins cités par l'ONG, les forces de l'ordre ont utilisé des matraques pour disperser la foule, ont tiré en l'air et ont roulé en moto sur des manifestants.

Écrit par : Corto | 22/03/2011

Les commentaires sont fermés.