10/03/2011

Salon de l’auto et bonneteau!

Sans titre3-ssssss1111.jpgEn attendant que le projet de loi soit voté et accepté par le Conseil d’Etat genevois, les joueurs de bonneteau redoublent d’effort et ratissent large. Aujourd’hui dans un espace d’environ 100 mètres les virtuoses de l’arnaque ont mis les bouchées doubles bénéficiant de l’affluence de touristes qui visitent le Salon de l’auto. Trois groupes s’affairent actuellement entre le début de la Rue du Mont-Blanc et le Pont qui porte le même nom. De plus en plus audacieux ces joueurs ne craignent même pas la police à cause du vide juridique qui leur permet de ne pas être poursuivis. Beau temps, Salon de l’auto, beaucoup de touristes = une combinaison gagnante pour ces dangereux arnaqueurs !

Sans titre 2-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
20110310_5811-ssssss1111.jpg
20110310_5812-ssssss1111.jpg
20110310_5813-ssssss1111.jpg
Sans titre3-ssssss1111.jpg

15:59 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : bonneteau, joueurs de bonneteau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

On apprend que l'agresseur algérien illégal en Suisse depuis des années qui attaquait les vieilles dames touchait de l'aide sociale 300fr/mois et sera soigné sur le dos des contribuables dans un service ouvert
(pourquoi pas un aller en avion pour Alger!). De même un des malfrats qui ont attaqué à l'explosif une banque porte plainte contre la police grâce aux bons soins d'une avocate (commise d'office????) donc les joueurs de bonneteau tout comme les mendiants ROM toujours plus nombreux paraissent très anecdotique....

Écrit par : Suissitude | 10/03/2011

On voit le guetteur,le joueur et les complices mais où est le pigeon ?

Écrit par : Sirène | 10/03/2011

La première fois que j'ai vu des joueurs de bonneteau, c'était à Paris en 1981. Et il était déjà notoire à l'époque que c'était de l'arnaque et qu'ils trichaient.
S'il y en a tant maintenant à Genève, c'est que ça doit marcher.
Et j'avoue que j'ai de la peine à avoir de la compassion pour des gogos qui sont prêts à jouer plusieurs dizaines ou centaines de francs au coin d'une rue dans l'espoir d'en gagner plus !

Écrit par : Anne | 10/03/2011

Les commentaires sont fermés.