05/03/2010

Chez le coiffeur...à Gaza

Coiffeur.jpgMauvaise nouvelle à Gaza, ce n’est pas nouveau! Pour une fois Israël n’a rien avoir dans cette énième injustice. Le mal vient de l’intérieur. Le mâle est dorénavant interdit de tout salon de coiffure pour femmes dixit le Hamas. Au nom de la vertu qui consiste à faire ménage de tifs séparé. A l'avenir et comme à la mosquée les hommes et les femmes seront interdits de se mélanger chez le figaro. L'honneur est sauf. Et les huit coiffeurs Gazaouis pour dames sont expressément invités à changer le sexe de leur spécialité. Les hommes seront appelés à coiffer les hommes et les femmes feront de même avec le sexe jadis dit faible. Parité égale et parfaite entre les deux sexes. Des coiffeurs pour hommes et des coiffeuses pour femmes = retour en arrière! Le Hamas se trompe de cible. L’ennemi ce n’est pas le coiffeur du quartier...ni le mâle chez la femelle!
Cette mauvaise nouvelle tirée par les cheveux me ramène à vous offrir les paroles d’une chanson composée par le groupe Gnawa Diffusion créé en 1992 à Grenoble autour d’Amazigh Kateb, fils de l’écrivain de talent, l'algérien Kateb Yacine.

Le clip sur you Tube

Ombre-Elle
Paroles Gnawa Diffusion Istikbar

Je voudrais être un fauteuil
Dans un salon de coiffure pour dames
Pour que les fesses des belles âmes
S'écrasent contre mon orgueil

J’aimerais être un parfum
Juste pour me faire sentir
Et sur votre corps m'évanouir
Comme une goutte entre deux seins

J'aimerais être un peigne
Et caresser vos mèches
Être dans une main fraîche
Dont la moiteur me baigne

Ah, mais j’voudrais être un fauteuil
Dans un salon de coiffure pour dames
Pour que les fesses des belles âmes
S'écrasent contre mon orgueil

Ah, c’que j’voudrais être un fauteuil
Dans un salon de coiffure pour dames
Pour que les fesses des belles âmes
S'écrasent contre mon orgueil

J'aimerais être une ceinture
Et serrer votre taille
Pour ne perdre aucun détail
De l'étrange cambrure

J'aimerais être la poussière
De vos ongles sous la lime
Et recevoir ce souffle intime
Qui m'éparpille et me perd

Ah, mais j’voudrais être un fauteuil
Dans un salon de coiffure pour dames

Pour que les fesses des belles âmes

S'écrasent contre mon orgueil

Je voudrais être une chemise

Et avoir pour seul dessein

De voiler vos noirs raisins

Sans sur vous avoir main mise

Je me transforme et j'abonde

Pour ne pas vous rater

Mais pour percer vos secrets

Il me faudrait être un monde.

Ah, mais le pied c’est d’être un fauteuil

Dans un salon de coiffure pour dames seulement

Pour que les fesses des belles âmes

S'écrasent contre mon orgueil

...partout dans le monde..rajouté par l'auteur du blog


PS: photo achetée sur Fotolia et représente le 2ème arrondissement de Paris 

Rubrique Pierre Maudet
Maudet.jpg

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, Maudet promoteur de graffitis, Maudet-Moutinot le combat des titans et Le dernier joujou de Maudet

17935_1297926301182_1621127854_769631_1824944_n.jpg
17935_1297927141203_1621127854_769652_527223_n.jpg
Agenda:

SAMEDI 6 mars les Musulmans de Suisse manifestent à BERNE suite à l'appel au djihad de Khadafi.

Avant de partir, visitez mes autres blogs:

2.jpg
1.jpg
Et le
Blog collectif 1.jpg

Et demain est un autre jour!
1068008157.jpg
Toutes nos pensées pour Max Göldi victime du terrorisme d'état
1360572638.jpg

01:03 Écrit par Haykel dans Commerce, Moyen orient | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : moyen orient, coiffeur, coiffeuse, gaza, hamas | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci pour votre billet Haykel.
A Gaza, même la vie quotidienne est tellement dure!

Écrit par : Mohamed Ftelina | 05/03/2010

@Maohamed Ftelina
Pourquoi est-elle dure ?
Si la dictature en place avait choisi pour Gaza la voie de la construction de la vie au lieu de celle du combat armé contre les populations israéliennes, la vie des gazaouis serait-elle aussi dure ?
Merci de ne pas répondre à côté de la question...

Écrit par : gerardh | 05/03/2010

Gaza ? Non si vous aviez fait un petit passage dans la région et notamment chez les palestiniens de Ramallah, on ne dit plus "GAZA" mais "HAMASTAN" ! Ceci en dit long !

Écrit par : Liv | 05/03/2010

Les commentaires sont fermés.