18/05/2009

La Suisse et les dealers !

4275_1106704120747_1621127854_281995_7602149_n.jpg

La Suisse

L’évènement de ce dimanche est sans contestation les votations. Mes collègues blogeurs ont commenté abondamment le vote des Genevois, le choix des urnes, les résultats et les répercutions sur notre quotidien. Ils l’ont fait à chaud et demain les médias le feront avec recul, analyses et statistiques, graphiques et commentaires… Moi qui ai voté depuis quelques jours par correspondance, mon actualité de dimanche se résume au retour du mythique  bateau à vapeur la Suisse sur notre lac Léman. Le prestigieux vieillard  qui a vu le jour en 1910, une belle époque est de retour après 18 mois, une interminable absence!

Une transformation, une rénovation, une mise à jour à 15 millions grâce aux généreux donateurs dont la Fondation McDonald. Nos bateaux à vapeurs qui ont l’habitude d’organiser des soirées Fondues vont peut être un jour rouler pour la malbouffe !


Aujourd’hui, il y avait foule sur les quais et la Suisse est parti pour sa première croisière du midi à guichet fermé. Je n’ai pas osé embarquer tellement il y avait du monde. Beaucoup de nostalgiques et quelques touristes. La plupart des adultes et des gens âgés de la belle époque. Le fleuron de la CGN est parti à l’heure en faisant le plein. Lâché de ballons, coup de sirène, vapeurs, cor des Alpes,  accordéon et des passagers en rade…qui embarqueront pour le prochain départ. La Suisse, tu nous a manqué !

4275_1106704200749_1621127854_281997_2080527_n.jpg

... et les dealers!
4275_1106704160748_1621127854_281996_7716900_n.jpg

Moutinot, Maudet, Zappelli, et la Bonfanti nous mènent en bateau, la transition est trouvée. Les dernières descentes de la police aux Pâquis pour « occuper le terrain » en attendant une loi efficace pour nous débarrasser des 200 délinquants qui empoisonnent la vie de la ville ont crée un nouveau problème ou plutôt ils ont déplacé l’ancien problème dans un autre quartier. La gare de Cornavin, ce n’est pas du nouveau. Et le Boulevard James Fazy, non plus. Mais depuis quelques jours qui coïncident avec les descentes fréquentes et inefficaces  des Pâquis, les dealers et les consommateurs ont renforcé leur présence autour de la gare. Chassés d’un quartier, ils en occupent un autre à quelques mètres, histoire de ne pas trop dépayser leur clientèle et bousculer leurs propres habitudes avec leurs fournisseurs de drogues et leurs pourvoyeurs de bières. J'ai assisté plusieurs fois à un spectacle cinématographie dont les acteurs sont les gendarmes et les dealers. Tout se passe sur le trottoir des cinémas Rialto. Les forces de l’ordre effectuent plusieurs « promenades » par jour pas pour regarder les affiches de films mais pour « occuper le terrain » quelques secondes. Généralement, ils sont à deux pour se dégourdir les jambes… 4275_1106703840740_1621127854_281988_5810213_n.jpgAvec leur apparition, "les indésirables " reculent de quelques mètres ou juste ils traversent la rue pour les narguer, excités par la consommation du produit de leur fonds de commerce et la bière bon marché. 1min 30 après que le terrain n’est plus occupé par l’autorité, les dealers reprennent le contrôle du quartier pour la journée. Et le scénario bien ficelé se perpétue quotidiennement. Voilà de quoi produire un excellent film sur cette absurde situation qui ternit l’image d’une ville auprès des touristes et des Genevois. La Suisse, Genève et ses dealers dans un Certains Regard du prochain Festival de Cannes, pourquoi pas ?

Rubrique Pierre Maudet

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore! et Sécu-municipaux-cop!

4275_1106703920742_1621127854_281990_3546880_n.jpg
Rubrique Jet d'eau:
Voir mon reportage
4275_1106705600784_1621127854_281999_5500570_n.jpg
Le magasin est FERMER:
Omar est de retour?
4275_1106704080746_1621127854_281994_6307917_n.jpg
Agenda:
4275_1106703960743_1621127854_281991_1277224_n.jpg
Et demain est un autre jour!

Commentaires

le self service du deal avec des shoots directs sur la voie publique. C'est comme cela que le Letten a Zurich a commencé. Un laisser-aller, puis le bouche à oreille, puis le squat du territoire, puis une scène ouverte... et enfin le bordel qui a duré des années. Genève doit vraiment se reprendre en main ce d'autant plus qu'elle est une ville-frontière. Zéro Tolérance.

Écrit par : demain | 18/05/2009

le self service du deal avec des shoots directs sur la voie publique. C'est comme cela que le Letten a Zurich a commencé. Un laisser-aller, puis le bouche à oreille, puis le squat du territoire, puis une scène ouverte... et enfin le bordel qui a duré des années. Genève doit vraiment se reprendre en main ce d'autant plus qu'elle est une ville-frontière. Zéro Tolérance.

Écrit par : demain | 18/05/2009

"Les forces de l’ordre effectuent plusieurs « promenades » par jour pas pour regarder les affiches de films mais pour « occuper le terrain » quelques secondes. Généralement, ils sont à deux pour se dégourdir les jambes… Avec leur apparition, "les indésirables " reculent de quelques mètres ou juste ils traversent la rue pour les narguer, excités par la consommation du produit de leur fonds de commerce et la bière bon marché. 1min 30 après que le terrain n’est plus occupé par l’autorité, les dealers reprennent le contrôle du quartier pour la journée. Et le scénario bien ficelé se perpétue quotidiennement. Voilà de quoi produire un excellent film sur cette absurde situation qui ternit l’image d’une ville auprès des touristes et des Genevois. La Suisse, Genève et ses dealers dans un Certains Regard du prochain Festival de Cannes, pourquoi pas ?"

ONE QUESTION...T'ES RG?

Écrit par : mur | 18/05/2009

...non juste un témoin!

Écrit par : Haykel | 18/05/2009

Nous avons des locaux pour injection de drogue derrière la gare, pourquoi ces drogués ne l'utilisent pas ?

Écrit par : demain | 18/05/2009

Les commentaires sont fermés.